AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Jeremy McKetley
Jeremy McKetley

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 74
Mes disponibilités pour RP: : Voui <3
Je fais partie des: : Membre du personnel


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Appartement à Coral Gables
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Empty
MessageSujet: Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK]   Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Icon_minitimeSam 10 Sep - 23:03

Un jour de plus pour elle


Sanae






Le chien tira brutalement sur la laisse, impatient d'aller flairer un poteau. Jeremy trébucha sous le coup soudain violent de l'animal, mais avait l'habitude. Il se contenta de sourire un peu bêtement avant d'observer son compagnon à quatre patte chercher la meilleure position à adopter avant de lever la patte. C'était la fin de cette deuxième promenade de la journée. Il était tant de rentrer. Le début de l'après-midi était annoncé et Jeremy devait accorder les heures suivantes à une autre âme. Humaine, cette fois-ci. Aussitôt retourner à son appartement, Jeremy revisita son minois dans une glace, se donna un coup de peigne, s'assura de ne pas avoir de vêtements éventuellement sali par la balade, bref, faisait toujours très attention à son apparence avant de poursuivre sa journée. Il laissa ainsi son petit lévrier noir et blanc pour rejoindre la voiture. Il ne voulait pas être en retard, même si celle qu'il devait voir devait s'en moquer un peu, autant de l'heure que du jour de sa visite. Peut-être même n'avait-elle pas envie de le voir. Peut-être avait-elle oublié. Non, est-ce que c'était possible ? L'oubli paraissait impossible pour le jeune surdoué et tout ce que lui même pouvait oublier, c'était que les gens étaient capable d'oublier. Vous suivez ?

Voilà déjà pas mal de temps que le jeune homme accordait le plus souvent deux après-midi par semaine à cette personne. Même les petits vieux dans une maison de retraite n'avaient pas autant d'attention ! Surtout qu'il n'y avait aucun lien particulier entre Jeremy et elle. Elle était juste élève dans l'école où il enseignait. Rien de plus. Est-ce qu'il ferait ça pour n'importe quel élève de Wynwood ? Peut-être bien. Jeremy aimait ses étudiants et s'inquiétait de leur sort. Il aimait cette école qui lui avait offert un travail qu'il aimait malgré qu'il ai des capacités de faire bien plus qu'un simple prof de biologie. Miami était sa seconde chance et une autre vie. Il voulait s'investir. Bientôt, il arriva sur le parking de l'hôpital de la ville. Il avait un petit bouquet de jacinthe avec lui. On avait presque l'impression qu'il allait à un rendez-vous galant ou au chevet de sa mère à la limite. Il n'était rien de tout ça. Et c'était par ailleurs la deuxième fois seulement qu'il ramenait des fleurs, la première fois étant lors de sa toute première visite.

Le jeune homme débarqua dans le grand établissement. Il connaissait déjà le numéro de la chambre à laquelle il devait se rendre et se renseigna simplement pour savoir s'il était autorisé à y aller. On lui donna le feu vert. Jeremy prit le premier ascenseur disponible et monta à l'étage. A chaque fois qu'il venait ici, c'était les mêmes sombres pensées qui l'envahissait quand il s'imaginait ce que la jeune fille avait dû endurer durant deux mois de calvaire. Beaucoup disaient qu'elle avait eu la chance de s'en sortir. Comment pouvait-on dire à quelqu'un ayant subi ça qu'il avait eu de la chance ? La mort aurait probablement été une meilleure délivrance. Mais elle se remettait heureusement doucement de tous ces événements. Il y avait cependant encore beaucoup à faire et la priorité de Jeremy était d'aider la jeune fille à reprendre confiance, envers les autres notamment. Il n'était qu'un prof, un homme. Rien pour elle. Les tout premiers instants passé avec elle avaient été éprouvant tant elle pouvait le craindre. Petit à petit, elle s'était détendu, sans pour autant relâcher sa vigilance. Jeremy ne pouvait qu'espérer que les choses vont encore en s'améliorant. Une fois arrivé à destination, il frappa à la porte de la chambre. Lorsqu'une voix féminine lui permet d'entrer, il ouvrit doucement la porte.

- Bonjour, dit-il alors en étirant un sourire à la jeune fille qui était allongé dans le lit de la pièce.

Il s'approcha de ce même lit en silence, et resta quelques instants debout face à elle, les fleurs dans la main. Après un instant de passé, il poursuivit :

- Comment tu te sens ? Je t'ai rapporté des fleurs aujourd'hui. Tu les connais ? Ce sont des jacinthes.

Le jeune homme reprit la marche et alla déposer les fleurs sur la petite table qui se trouvait à côté du lit de la jeune fille. Il marqua à nouveau un temps de pause.

- Sais-tu pourquoi je t'ai ramené des jacinthes ? finit-il par demander en reposant son regard sur elle, c'est parce que dans le langage des fleurs, elles apportent un message de réconfort et de vitalité.




Code by Joy

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Kd8u Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] 548175bloggif580e7fe311012
Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] 706587bloggif580e779d57b7d

Vidéo de Jeremy:
 
Revenir en haut Aller en bas


Sanaé Jones
Sanaé Jones

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 152
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Eta Iota


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis:
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Empty
MessageSujet: Re: Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK]   Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Icon_minitimeDim 11 Sep - 20:03

Un jour de plus pour elle...

ft. Jeremy McKetley


La première fois que j'avais ouvert les yeux dans cet hôpital, je n'avais rien ressentis. A part la douleur physique que je ne pouvais pas m'empêcher de sentir, j'étais vide à l'intérieur. Froide. La pièce était froide. J'avais des images qui me revenaient déjà sans cesse à l'esprit et mes souvenirs de ces deux mois d'enfer me donnaient envie de vomir. C'était la seule que je ressentais. Du dégoût. Mais je ne ressentais ni froid, ni chaleur. Ni amour, ni joie. Ni faim... Je n'avais envie de rien. J'avais été forcée à parler à un psychiatre de l'hôpital. Soit-disant que ça allait m'aider à aller mieux. J'avais perdu de nombreux kilos, j'étais en manque de vitamines, de fer etc... J'étais affaiblie et meurtrie. Physiquement, j'avais des marques à différents endroits sur le corps. J'avais les muscles endoloris à force d'être resté attachée à une chaise la majorité du temps. J'avais été humiliée. Comment pensaient-ils que j'allais être? Que parler à une parfaite inconnue allait me sortir de là? Que ça allait m'aider à tout oublier? Jamais de la vie. Et puis, il y avait eu ces policiers. Mes parents. Des amis. Un entourage. Ils étaient là pour m'aider mais je ne les supportais pas. Je ne supportais pas leur présence, leurs paroles sensées être réconfortantes. Mais le pire, c'était encore la pitié que je pouvais lire dans leurs yeux... C'était pire que tout. Après quelques jours à les supporter, j'avais piqué des colères, leur demandant de me laisser tranquille. Je n'étais plus qu'une épave. J'étais tellement une épave que la seule chose que j'étais capable de faire lorsqu'enfin je me retrouvais seule, c'était pleurer.

Quand la police m'avait retrouvée, j'étais tellement heureuse de les voir que jamais je n'aurais pensé que je serais dans cet état une fois à l'hôpital. Je croyais que tout ce cauchemar serait derrière moi mais la vérité était toute autre: il ne faisait que commencer. Les interrogatoires. Les dépositions. Les gens avaient finis par arrêter de venir, pour certains. Ils ne savaient pas comment se comporter et moi, ça m'arrangeait. Je désirais être seule. Mais parmi tout ce chaos, il y avait un homme. Un homme qui avait résisté. Qui avait continué à venir me voir, deux fois par semaine. C'était celui que je voyais le plus souvent, à part mes parents. Quelques amis venaient encore me voir, ils avaient eu la patience de venir jusqu'à ce que j'aille mieux et que je les accepte à nouveau près de moi. Ce que je commençais à faire doucement. Mais lui, c'était différent. Deux fois par semaine. Il avait supporté mon manque de confiance, mon silence parfois, depuis le début. Sans lâcher. Jeremy McKetley. Un professeur de l'université. On ne se connaissait pas. Il enseignait les sciences, je crois. Quant à moi, j'étudiais la psychologie. Il n'existait aucun lien entre nous. Et pourtant, il venait. Il ne manquait pas une date. Il ne venait pas toujours les mêmes jours à la même heure mais il venait toujours deux fois par semaine...

Et pourtant, je lui en avais fait voir de toutes les couleurs. J'avais essayé de faire en sorte de refuser les visites de sa part. Il était un homme. Un homme que je ne connaissais pas. J'avais peur. Mais ma psy trouvait ça utile que je reçoive de la visite pour que je réapprenne à faire confiance. Tu parles. Je me méfiais même des gens que je connaissais mais je devais accepter les visites d'un inconnu? Super la psy... Il m'avait apporté des fleurs la première fois qu'il était venu. Super... Quelle magnifique idée pour me remonter le moral. J'avais étais silence. J'avais même été jusqu'à allé me cacher dans les toilettes de ma chambre pour ne pas le voir tant j'avais peur au début. Malgré les douleurs qui me tiraillaient dans tout le corps, je l'avais fait. Puis au fur et à mesure, je m'étais calmée. On parlait parfois. Parfois pas. Il y avait des jours où ça allait, d'autres où ça n'allait pas trop. Ce jour-là, il vint me voir pour la énième fois. Lorsqu'il frappa à la porte, je lui donnai l'autorisation d'entrer, ce qu'il fit. Je me doutais que c'était lui.

"Bonjour" Je lui adressai un petit et très léger sourire alors qu'il entrait dans la pièce. "Comment tu te sens ? Je t'ai rapporté des fleurs aujourd'hui. Tu les connais ? Ce sont des jacinthes." J'hochai doucement la tête. Je les connaissais oui. Elles étaient très belles. Ce n'était pas mes fleurs préférées mais oui, je les connaissais et je les trouvais jolies. "Sais-tu pourquoi je t'ai ramené des jacinthes ? C'est parce que dans le langage des fleurs, elles apportent un message de réconfort et de vitalité." Il avait déposé les fleurs sur la table à côté de moi avant de me dire tout ça. Je souris tout doucement en lui répondant enfin: "Vous savez qu'il va me falloir bien plus qu'un bouquet de fleurs pour que tout s'arrange...?" J'étais encore loin d'en avoir terminé. J'avais repris des couleurs et du poids mais ce n'était pas finit. Et puis, la plus rude des batailles m'attendrait à ma sortie quand il me faudrait me battre contre moi-même. "Mais merci beaucoup. Elles sont magnifiques. Elles égaieront la pièce." C'était une délicate attention, chose que je n'aurais pas réussis à réaliser quelques temps auparavant. "Si vous voulez boire quelque chose, il y a de l'eau. C'est tout ce que je peux vous offrir, j'ai fais la chouille hier soir et j'ai plus rien dans le bar." Bien sûr que c'était des bêtises. C'était une tentative vaine de plaisanterie. "Non, plus sérieusement, vous savez où est la machine à café.." Dans le couloir bien entendu, comme dans tout hôpital. "Pour répondre à votre question... Je me sens... Un peu mieux que d'habitude, je suppose..." C'était difficile de vraiment répondre à cette question. Le fait était que moi-même j'ignorais comment je me sentais exactement...

code by ORICYA.


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Sanaé ∆
« Citation à venir »
Revenir en haut Aller en bas


Jeremy McKetley
Jeremy McKetley

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 74
Mes disponibilités pour RP: : Voui <3
Je fais partie des: : Membre du personnel


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Appartement à Coral Gables
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Empty
MessageSujet: Re: Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK]   Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Icon_minitimeDim 11 Sep - 21:10

Un jour de plus pour elle


Sanae






Jeremy appréhendait cette nouvelle visite, comme toute les autres. Mais le pire, se disait-il, était derrière. Il avait réussit à franchir une barrière qu'au départ, il n'aurait pas cru surmonter. En effet, l'homme était loin d'être psychologue. Lui même avait toujours eu des difficulté avec la sociabilité. Comment pourrait-il parvenir à faire les leçons et la morale à une gamine qui revenait de loin ? Il y avait des gens payés pour ça, mais c'était loin de satisfaire Jeremy qui vivait dans un autre monde. Il ne pouvait que suivre son instinct pour pénétrer dans l'entourage de la jeune fille. Et il avait réussit. Et il en avait été fier un temps. Il y avait de quoi par moment, quand il se souvenait de ces premiers pas avec elle. L'homme avait su se montrer d'une patience dont il n'avait pas connaissance. Par moment, il allait voir la jeune fille...sans la voir car elle se cachait ! Et toute l'après-midi, il attendait dans la chambre, sans jamais la voir, se contentant de parler par moment comme s'il entretenait une vraie conversation avec elle. Il voulait l'aider, il ne voulait que ça. Il rentrait toujours avec le sourire dans la chambre, mais en sortait la mine basse quand aucun progrès n'avait été fait. C'était un sentiment cela dit qu'il s'était toujours décidé à ne jamais dévoiler. Il ne savait pas s'il faisait bien ou pas d'agir ainsi. Comme dit précédemment, il se contentait de suivre son instinct. Ses efforts, si on pouvait appeler ça comme ça, avaient porté leur fruit. En effet, de jour en jour, l'étudiant meurtrie avait appris à le connaître. Elle devait trouver ça bizarre qu'un prof vienne la voir aussi souvent, ou même vienne la voir tout court.

Seul le sourire, bien que discret de Sanae, pouvait faire comprendre à Jeremy qu'il était sur la bonne voie, et elle aussi. Le tout premier sourire que la jeune fille avait pu lui porter l'avait comblé de joie. Ca lui avait donné la sensation d'avoir accompli quelque chose de grandiose. Le professeur présenta les fleurs. La jeune fille semblait les connaître. Elle hocha la tête à sa question. Après tout, les jacinthes étaient facilement identifiable, même pour quelqu'un qui n'était pas particulièrement calé en botanique. Jeremy s'approcha de Sanae pour déposer les fleurs à ses côtés. Il pouvait ainsi s'assurer qu'elle continuait à reprendre du poids, et que son regard gardait cette minime étincelle de vie. Une lueur qui devait briller encore longtemps.

"Vous savez qu'il va me falloir bien plus qu'un bouquet de fleurs pour que tout s'arrange...?" finit alors par répondre l'étudiante.

Jeremy la regarda, considérant sa question un instant. Bien évidemment qu'il le savait. On ne sortait pas d'une telle épreuve avec quelques jours de repos, de la purée d'hôpital et deux ou trois fleurs pourtant dotées de bonnes intentions. Ce qu'avait vécu Sanae ne se guérissait pas avec des médicaments ou des pansements. Ce n'était plus vraiment physique désormais. Le corps se remettait même plutôt bien. Sa douleur était traité, ses carences aussi. Le corps était un mécanisme qui se réparait automatiquement, qu'on le veuille ou non. C'était très différent pour l'esprit. Tout dépendait d'elle et uniquement d'elle. Et elle, étudiante en psychologie, devait le savoir. Jeremy se passa une main derrière la nuque en répondant à la jeune fille :

- Bien sûr que je le sais...

Il marqua une courte pause avant d'ajouter :

- Elles ne sont pas là pour faire des miracles.

Le langage des fleurs, tout ça, c'était juste symbolique. Evidemment que les fleurs ne résolvaient pas les problèmes. C'était digne de magie ça. Jeremy était un homme rationnel. Seul l'attention délicate que représentait les jacinthes existaient. Il attendait nullement de résultat de leur part. C'était juste un message, sa façon à lui pour dire à la jeune fille qu'il espère lui apporter un réconfort dont elle avait besoin, ainsi qu'un espoir de vitalité pour elle. Après, ça, il fallait vivre dans le petit monde de Jeremy pour le comprendre et ce n'était pas à la portée de tout le monde.

"Mais merci beaucoup. Elles sont magnifiques. Elles égaieront la pièce." ajouta l'étudiante.

Le professeur récupéra un petit sourire.

- Je t'en prie, répondit-il, veux-tu peut-être que je les place à un endroit spécifique de la chambre ?

Capable d'être au petit soin lorsqu'il se trouvait ici, l'homme n'hésitait jamais à faire part de petites attentions de ce genre, s'y sentait presque obligé et probablement désireux de faire bonnes impressions même si de loin, cela pouvait paraître un peu étrange.

"Si vous voulez boire quelque chose, il y a de l'eau. C'est tout ce que je peux vous offrir, j'ai fais la chouille hier soir et j'ai plus rien dans le bar. Non, plus sérieusement, vous savez où est la machine à café.."

L'homme eut un sourire amusé. Si seulement elle pouvait en effet redevenir une parfaite Eta Iota, ces filles avec leur caractère bien trempé.

- Le café de cet endroit est immonde, fit l'homme en voulant à son tour porté un brin d'humour sur la conversation.

Il se recula un peu et prit place dans un petit fauteuil qui se trouvait non loin du lit de Sanae. C'était toujours ici qu'il s'asseyait, à la même place, peut-être pour mettre en place des repères.

"Pour répondre à votre question... Je me sens... Un peu mieux que d'habitude, je suppose..."

- Je le crois aussi, répondit-il, peut-être voudrais-tu que je ramène autre chose que des fleurs ? Aimes-tu la pastèque ? C'est...Doux, et sucré, et juteux et...Rose, également.



Code by Joy

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Kd8u Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] 548175bloggif580e7fe311012
Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] 706587bloggif580e779d57b7d

Vidéo de Jeremy:
 
Revenir en haut Aller en bas


Sanaé Jones
Sanaé Jones

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 152
Mes disponibilités pour RP: : Disponible
Je fais partie des: : Eta Iota


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis:
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Empty
MessageSujet: Re: Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK]   Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Icon_minitimeSam 15 Oct - 19:55

Un jour de plus pour elle...

ft. Jeremy McKetley


Je crois que si Jeremy avait réussis à franchir des barrières que jamais je n'aurais cru pouvoir réussir à faire à nouveau tomber, c'était à force de persévérance. Même quand je me cachais dans les toilettes pour ne pas voir la visite que je recevais, il restait là aussi longtemps que possible et il parlait. Comme si je répondais. Puis il repartait et revenait quelques jours plus tard. Il était un des rares, si ce n'était pas l'unique, à tenir bon. Quand tout le monde avait finit par lâcher l'affaire, lui, il continuait. Il continuait à venir même quand je ne me montrais pas. Même quand j'étais méchante. Même quand je ne parlais pas. Même quand mon regard fixait le vide. Même quand je regardais sans cesse un même point à travers la fenêtre sans jamais détourner mon regard, sans même me donner la peine de le regarder lui une seule fois de toute sa visite. Il était resté. Il était revenu. Et je crois que c'était grâce à cette persévérance qu'il avait réussis à faire tomber une première barrière... Une nouvelle visite du professeur. Il m'apportait des fleurs. C'était une délicate attention. Pas suffisante à arranger mon état, mais c'était un geste agréable et qui me fit même sourire un peu. J'étais loin d'avoir le grand sourire mais au moins, c'était déjà ça. Il les déposa à côté de moi. Bien sûr que je les connaissais. Je sentis son regard sur moi. S'assurait-il que j'étais un minimum en forme? Que je reprenais du poil de la bête, d'une certaine façon? Ce regard me gênait. J'étais loin d'avoir la jolie apparence que j'avais avant... J'avais beaucoup plus de dégâts que simplement une perte de poids mais ça, Jeremy ne devait pas le savoir. A moins qu'on le lui ait dit. Mais je veillais toujours à ce que mes visiteurs ne remarquent aucune de mes cicatrices... Je lui avais demandé si il savait que ce bouquet ne suffirait pas arranger les choses. "Bien sûr que je le sais..." Oui, bien sûr qu'il le savait. Je ne savais même pas pourquoi je lui avais posé cette question. "Elles ne sont pas là pour faire des miracles." J'hochai doucement la tête. Je savais bien qu'elles n'étaient pas là pour faire des miracles.

Je le remerciai cependant pour les fleurs, précisant qu'elles étaient magnifiques. Et c'était effectivement le cas. Le bouquet égaierait la pièce froide et blanche de l'hôpital. Et puis, des fleurs, c'était toujours agréable, pas vrai? "Je t'en prie, veux-tu peut-être que je les place à un endroit spécifique de la chambre ?" Je secouai légèrement la tête avec un petit sourire sur les lèvres. "Non, ça ira, merci. Elles sont très bien ici..." Il était gentil. Sûrement trop vu ce que je lui avais déjà fait enduré depuis qu'il venait me voir à l'hôpital. Le bouquet près de moi me ferait peut-être du bien au moral quand je me retrouverais à nouveau seule dans cette chambre si... froide. Je lui proposai à boire, tentant une petite blague en disant que j'avais que de l'eau à lui proposer et que j'avais vidé le bar la veille en prenant une cuite. Je vis son sourire amusé et il ne tarda pas à me répondre. "Le café de cet endroit est immonde" Ce n'était pas moi qui allais le contredire. "Alors il reste toujours de l'eau, si vous voulez à boire..." Il s'installa à la même place que d'habitude avant de me demander comme j'allais. C'était une question difficile. Je n'étais plus au même stade de peur et de crainte que quand j'avais été retrouvée mais je n'étais toujours pas redevenue un peu plus celle que j'étais avant. Je ne savais pas trop comment je me sentais. Parfois, j'avais envie de sourire ou de rire. D'autres fois, j'avais envie de pleurer comme si je venais de perdre quelqu'un qui m'était cher. Difficile donc de lui donner une vraie réponse, une réponse claire, nette et précise, sur l'état dans lequel j'étais, sur la façon dont je me sentais. Je lui répondis donc que je pensais aller un peu mieux... Réponse un peu vague mais je n'avais pas vraiment mieux à lui proposer. "Je le crois aussi. Peut-être voudrais-tu que je ramène autre chose que des fleurs ? Aimes-tu la pastèque ? C'est...Doux, et sucré, et juteux et...Rose, également." Je ris doucement. Ce fameux rose caractérisant les Eta Iota... "En fait, je n'aime pas tellement le rose bonbon. Enfin si, mais à petite dose. Je crois. Mais l'état d'esprit des Eta Iota me correspondait tellement que j'ai fait abstraction de la couleur." Je ris légèrement à nouveau avant de reposer mes yeux sur lui. "Dites moi... Pourquoi vous continuez à venir me voir...? Vous auriez pu arrêter depuis longtemps, comme tout les autres..." Je ne comprenais pas pourquoi il venait voir une jeune femme qui n'était pas son élève et qu'il ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve. Surtout en voyant mon comportement, il y avait de quoi se demander ce qui faisait qu'il restait.

Spoiler:
 

code by ORICYA.


* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Sanaé ∆
« Citation à venir »
Revenir en haut Aller en bas


Jeremy McKetley
Jeremy McKetley

Je suis: : Féminin
Nombre de rumeurs: : 74
Mes disponibilités pour RP: : Voui <3
Je fais partie des: : Membre du personnel


Tell more , but not too much .
L'endroit où je vis: Appartement à Coral Gables
Un peu plus sur moi:
Mon entourage:

Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Empty
MessageSujet: Re: Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK]   Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Icon_minitimeDim 16 Oct - 19:29

Un jour de plus pour elle


Sanae






Jeremy pouvait avoir beaucoup de défauts, comme beaucoup de qualités. Mais on pouvait surtout reconnaître une chose : c'est qu'il n'abandonnait que rarement. En ce qui concernait la jeune fille à l'hôpital, sa ténacité aurait pu avoir quelque chose de malveillant vu de l'extérieur car il n'était qu'un prof et elle n'était qu'un élève. C'était déjà arrivé, à ce qu'on lui demande "mais pourquoi venez-vous ?", à ce qu'il répondait très simplement "elle en a besoin". Sans connaître une âme, l'homme avait appris de lui même à la découvrir. Peut-être que cela aurait été plus compréhensible si elle avait été sa propre élève, en science par exemple. Mais la jeune fille était loin du cursus du biologie car c'était la psychologie qui, ironiquement, tournait autour d'elle. En fin de compte, le jeune prof avait de la chance qu'on lui ai accordé ce droit de visite. Car les médecins méfiants ou des parents trop protecteurs auraient pu le trouver trop louche et lui interdire d'approcher la jeune fille. A ce moment là effectivement, il n'aurait pas pu faire grand chose et s'en serait vu désolé. C'est avec grande patience et compréhension que Jeremy avait pu faire avancer les choses entre lui et Sanae. Peut-être que le fait de voir le monde un peu autrement par rapport aux autres lui avait permis d'acquérir cette persévérance étrange. Qu'importait la manière dont il était accueillit par l'étudiante, il se tenait à ses rendez-vous et à ce temps de rendez-vous. Même s'il ne la voyait pas ou s'il ne lui parlait pas. Lui il pouvait parler tout seul, s'employant à des monologues où parfois il racontait sa journée, et d'autres ou il envoyait des élans de compassion. Et d'autres fois il parlait de tout comme de rien, de l'espace, de l'univers, de la science également. Oh oui, il adorait parlait de la matière qu'il enseignait. Et ce n'était pas dit de la même manière qu'un cours, il usait de beaucoup d'émotion avec Sanae, ne cachant pas sa joie et ses excitations lorsqu'il expliquait des points miraculeux de la vie. De temps en temps, mais plus rarement, il se permettait des parenthèses sur son passé de chercheur. Mais trop lourd était l'échec qu'il y avait subi, il ne s'attardait pas longtemps sur ce genre de sujet et s'en servait surtout pour illustrer ses autres monologues.

Chaque fois qu'il venait voir Sanae, pourvu des meilleures intentions, on pouvait se demander s'il ne se prenait pas pour le médecin de la jeune fille, à évaluer d'un coup d'oeil son état de santé. Et puis il pouvait également se prendre pour le meilleur ami du monde, ou un membre de la famille, à ramener des petits cadeaux comme les fleurs aujourd'hui. Jamais on ne pouvait imaginer un homme sans relation particulière avec une fille autant aux petits soins avec elle et surtout, sans arrière pensée dans la tête. Une vision extérieur verrait les deux comme intime. Ou bien ça plaisait, ou bien ça scandalisait. Mais Jeremy ne voyait pas cela de la sorte. Il trouvait ses attitudes très normales. Il s'étonnait lorsqu'on lui posait la question. "Je ne suis qu'un professeur qui lui rend visite" s'évertuait-il à répondre sans comprendre tant d'interrogation. "Est-ce mal ?" ajoutait-il des fois, déconcerté, mettant les autres dans l'embarras.

"Non, ça ira, merci. Elles sont très bien ici..." répondit Sanae lorsque l'homme lui proposa de les mettre ailleurs.

Jeremy sourit et n'insista pas dans ce cas. Sanae lui proposa ensuite à boire en employant l'humour, ce qui était une bonne chose selon le prof. Alors ce dernier répondit avec tout autant d'humour au sujet du café de cet établissement. C'était rare de pouvoir manger et boire quelque chose de bon dans un endroit qui sentait les médicaments à plein nez à chaque coin de couloir.

"Alors il reste toujours de l'eau, si vous voulez à boire..."

- Je te remercie mais ça ira, répondit-il avant de s'asseoir sur un fauteuil à côté du lit.

Il lui demanda finalement comment elle se portait. Apparemment, c'était plutôt correct. Mais ce n'était pas encore ça. Rien n'était fini. Il faudra encore pas mal de temps à la jeune fille pour se remettre complètement de ce qui lui était arrivé. Jeremy en avait conscience et n'allait pas lâcher la prise en si bon chemin. L'avancée depuis sa première visite était déjà considérable, voire même miraculeuse. C'est alors qu'il lui proposa de lui ramener éventuellement autre chose que des fleurs, suggérant par exemple une pastèque. Après tout, c'était toujours bon quand il faisait chaud et ça serait au moins quelque chose d'agréable à manger à l'hôpital. Pour la peine, il se demanda subitement s'il aurait le droit d'en ramener une.

"En fait, je n'aime pas tellement le rose bonbon. Enfin si, mais à petite dose. Je crois. Mais l'état d'esprit des Eta Iota me correspondait tellement que j'ai fait abstraction de la couleur."

- Le rose n'est qu'un détail parmi tant d'autres, répondit l'homme, je suis persuadé que le bleu est loin d'être la couleur favorite des Pi Sigma.

L'étudiante eut de nouveau un petit rire. On voyait en cette simple expression tout le progrès des semaines passées. Jeremy ne pouvait s'empêcher de sourire en la voyant ainsi.

"Dites moi... Pourquoi vous continuez à venir me voir...? Vous auriez pu arrêter depuis longtemps, comme tout les autres..."

Jeremy laissa aussitôt retomber son sourire en fixant la jeune fille. A vrai dire, si ce genre de question était déjà arrivée, jamais elles ne l'avaient été de la bouche de Sanae. Mais il aurait dû se dire que cela viendrait un jour ou l'autre. Il s'écoula un certain temps de silence entre les deux jeunes gens. Jeremy ne su vraiment quoi répondre.

- Tu sais...commença t-il, hm...Tu savais que la pastèque est composé à 92 % d'eau et ne contient pas de cholestérol ? Elle contient également de nombreux éléments intéressants d'un point de vue nutritionnel, comme la citrulline, qui sert à synthétiser un autre acide aminé capital dans l'organisme ou l'arginine qui joue un rôle clé dans la division cellulaire, la cicatrisation et l'élimination de l'ammoniaque...

Il se tut un instant. En général, quand il ne savait pas quoi répondre à une question, plutôt que de laisser le silence trop l'envahir, il pouvait débiter un discours inutile pour réduire la gêne occasionnée par l'absence de réponse directe. Après quoi, il reprit rapidement :

- C'est vrai que j'aurais pu cesser mes visites. Seulement, je ne vois pas pourquoi je l'aurais fait.

Il marqua une nouvelle pause, posant son regard dans celui de la jeune fille.

- L'aurais-tu voulu ? demanda t-il finalement.



Code by Joy

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Kd8u Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] 548175bloggif580e7fe311012
Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] 706587bloggif580e779d57b7d

Vidéo de Jeremy:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Empty
MessageSujet: Re: Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK]   Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour de plus pour elle (Sanae) [FLASHBACK]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit mot d'amour!
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Others :: » Time Travel-
Sauter vers: