AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Empty
MessageSujet: Re: Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)   Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Icon_minitimeSam 8 Jan - 16:36

    - Ah oui ce serait une bonne idée ça, un atelier de cerf-volant ...

    Ulysse considérait son esprit comme une énorme tornade qui pouvait brasser milles idées à la seconde mais bien sûr, la plupart d'entres-elles n'aboutissaient jamais. Toutefois, il gardait toujours ça en mémoire et ses idées ressortaient toujours dans les histoires qu'il écrivait. Au moins, dans les univers qu'il inventait, dans ses histoires, ces idées semblaient plus facilement réalisable que dans la dur réalité où il vivait.

    - Un bac à sable ? Ca me donne une idée pour une histoire ça ...Imagine, deux étudiants, un garçon et une fille, qui retombent en enfance en découvrant un bac à sable, ils leur prend la folie d'enlever leurs chaussures pour ressentir à nouveau la sensation du sable sur le pied...Ulysse se rapprochait de Faith comme s'il racontait une histoire à un petit enfant, il y mettait tout son coeur, pleins d'intonation dans sa voix et mimait chaque mots d'une expression qui se lisait sur son visage. Puis, il tapait du poing dans sa main pour faire sursauter sa camarade au moment où dans son histoire, il arrivait la chose suivante:

    ...et là, lorsqu'ils atteignent le centre du bac, ils se font aspirer comme dans des sables mouvants. Les deux jeunes gens sont coincés, impossible de sortir. Le sable semble disparaître et emporter leur deux corps au centre. Résultat: Ils se retrouvent aspirés dans un nouveau monde... sans leur chaussures évidemment et ...

    Ulysse penchait sa tête ...il ne trouvait pas la suite et se rendit compte en regardant ses chaussures, qu'il n'était pas ce garçon aspiré dans un autre univers. Ici, c'était la réalité il fait froid, il n'y a ni magie pour s'évader et pas de bac à sable non plus pour se faire aspirer.

    - Oui, rentrons ...la nuit ne devrait pas tarder non plus, et on sera bien mieux près du feu au foyer.

    Le jeune Alpha Psi accepta de rentrer avec son amie et il cacha ses mains dans les poches de son long manteau pour repartir vers le pensionnat.


( A suivre ici )
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Empty
MessageSujet: Re: Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)   Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Icon_minitimeVen 7 Jan - 19:01

Revenir au monde réel après s'être évadée aussi loin dans notre propre univers imaginaire était toujours dur. Le poids du monde et des responsabilités retombaient lourdement sur nos épaules, nous enlevant complètement la magie. Alors que j'enroulai la corde et qu'Ulysse me proposait de venir en aide aux enfants, les deux petits écureuils vinrent encore plus près de nous. Je fis signe à Ulysse de se taire quelques instants et je fixai les rongeurs qui s'approchaient à pas craintifs. Les écureuils roux furent d'abord intrigués par le cerf-volant, venant inspecter pour se rassurer qu'il n'y ai aucun danger. Soudainement, d'un geste vif, un des deux rongeurs prit une noix qui trainait à mes pieds avant de se sauver en vitesse dans l'arbre.

« La nature est décidemment imprévisible...dis-je en envoyant un sourire à Ulysse. Mais pour l'orphelinat, je serais très étonnée que les étudiants aient encore leurs vieux jouets. Nous pourrions plutôt faire une sorte d'atelier où les gens pourraient confectionner leur propre cerf-volant en écrivant un petit message sur le tissu. Enfin, c'est toujours une idée...»

L'organisation d'évènements comme celui-là était toujours spéciale. Par contre, j'étais souvent réticente à l'idée de faire participer les étudiants puisque j'avais très peur qu'aucun d'eux n'adhère à nos projets.

« Peut-être que la prochaine fois qu'on viendra dans ce parc, on y trouvera une corde à sauter ou même un bac à sable ! »

Je lui lançai un clin d'oeil moqueur alors qu'un frisson me parcourait la colonne vertébrale.

« Ça te dit d'entrer et de passer le reste de notre temps libre devant le foyer ? On pourrait ainsi se réchauffer un peu et peut-être même préparer notre récolte de jouets pour l'orphelinat ! Alors, qu'est-ce que tu en dis ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Empty
MessageSujet: Re: Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)   Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Icon_minitimeJeu 6 Jan - 21:14

    Faith proposa à Ulysse de redonner vie au cerf-volant et Ulysse, sans réellement répondre, souria et s'était déjà levé du banc pour rejoindre le morceau de papier rouge vif au sol non loin. La main du jeune homme attrapa celle de la demoiselle et Ulysse emmena avec lui Faith jusque au vieux jouet.
    L'un des bâtons de bois qui soutenaient la toile rouge du cerf-volant était brisé. La corde quant à elle était tout emmêlée. Tandis que Faith defaisait les noeuds du cerf-volant, Ulysse en cassa un bout avec ses dents pour racommoder, à l'aide d'un noeud, le bois brisé. Le jouet enfin à réparer, les deux grands enfants se reculèrent, le garçon tenait le losange de papier tandis que la jeune fille, elle, tenait le rouleau de ficelle.
    Ulysse criait les instructions à sa partenaire de jeux pour qu'ils soient tout les deux coordonnés.


    - A trois, je lâcherais le cerf-volant, il te suffira juste de tirer...t'es prête ?! 1 .... 2..... 3 !!!

    Ulysse observait le cerf-volant voler dans le ciel, un sourire au coin des lèvres. Il faisait un bond dans le passé. Il était redevenu un vrai gamin de 5 ans, emmerveillé de voir un morceau de toile flotter au dessus de sa tête. Le froid de l'hiver n'avait plus d'importance, rien n'est plus beau que de rire entre amis. Bientôt, les deux jeunes étudiants furent rejoint par les deux tâches de rousseurs qui les avaient attirés à l'extérieur. En effet, les écureuils étaient descendus de leur arbre, étonnés de voir voler le cerf-volant qui leur avait tant causé de soucis quelques minutes auparavant.

    Faith avait l'air de bien s'amuser avec le cerf-volant, et Ulysse était ravi de voir le jouet à nouveau en état. Le brise malmenait le losange de papier mais il tenait bon. Le petit rafistolage du garçon avait redonner des forces au cerf-volant et celui-ci pouvait à présent combattre son ennemi de toujours, le vent.

    Puis, Faith rejoignit Ulysse et fit remarquer que le cerf-volant n'était pas si mal pour son état.


    - Oui tu as raison ...mais tu te débrouilles toi-même très bien pour le piloter. Puis, Ulysse aida son amie à enrouler la corde du jouet. Ca me plaît bien de réparer des jouets. A moins que tu souhaites le garder, ce serait peut-être une bonne idée de l'offrir à l'orphelinat St Gregory à l'autre bout de Miami...et peut-être même qu'on pourrait organiser une collecte au pensionnat. Les jouets, ça remonte toujours le moral des enfants.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Empty
MessageSujet: Re: Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)   Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Icon_minitimeJeu 6 Jan - 3:39

Les talents d'écriture qu'avaient Ulysse m'impressionnait encore plus. Ma capacité de rédaction se limitait aux textes obligatoires dans les cours et encore là, c'était loin d'être excellent. J'enviais ce talent à tous les auteurs et j'aurais bien aimé être une poète dans l'âme moi aussi. Mes nombreux essais en matière de poésie c'était avérés être des échecs totales et souvent mon incompétence m'ammenait aux larmes de frustration. Maintenant que ma propre estime s'accroissait tranquillement, je voyais le verre à moitié plein et non à moitié vide.

-Tu as froid ? Tiens prend mon écharpe, j'en ai pas besoin, j'ai assez chaud avec mon manteau.

Je souris en prenant l'écharpe qu'il me tendait. S'il voulait jouer les gentlemans il le pouvait bien mais je n'étais pas folle, le léger manteau qu'il portait ne pouvait le tenir suffisamment au chaud contre les vents qui se levaient. Toutefois sans répliquer, j'enroulai l'écharpe autour de mon cou. Dépliant ensuite doucement mes jambes, mes pieds touchèrent bientôt le sol gelé. Je pris un moment pour regarder autour de moi laissant une fois mon esprit vagabonder et se faufiler un peu partout.

- Tu préfères marcher peut-être pour te réchauffer ?

C'est seulement à ce moment que je remarquai enfin l'énorme et vieux cerf-volant d'un rouge vif. Un large sourire étira mes lèvres et je me dirigeai vers Ulysse qui avait ce vestige antique dans les mains.

« On pourrait redonner vie à ce grand-père...»

Tout sourire, je pris le cerf-volant de ses mains avec une seule idée en tête : retomber en enfance. Lorsque j'étais plus jeune, dans mon âge d'enfant, j'adorais fouler la terre de mes pieds nus en courant pour faire s'élever les losanges de tissu. Courrir à en prendre haleine seulement pour voir une tâche de couleur et d'espoir dans le ciel, flottant au vent.

Dans le parc, je me mis donc à courir tout en déroulant la ficelle. Ce jour-là était une journée parfaite pour ce genre d'activités vu les grands vents qui soufflaient. J'essayais d'éviter les branches des arbres tout en faisant monter le cerf-volant rouge. Une adolescente presque femme qui retombe en enfance et qui fait voler un cerf-volant est décidémment une image typique de carte postale et c'est à ce moment que j'en rendis compte. J'arrêtai soudain ma course, le point rouge au ciel flottant calmement. Je repris lentement conscience de la présence d'Ulysse et je lui lançai un sourire enfantin.


«Il est pas mal même s'il est vieux ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Empty
MessageSujet: Re: Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)   Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Icon_minitimeMer 5 Jan - 19:21

    Alors que Faith racontait le récit du chien errant, Ulysse affichait sa mine toute triste. Les chiens particulièrement le touchait et cette histoire lui rappelait particulièrement son petit chiot qu'il avait receuillit lorsqu'il était plus jeune. Ce même chiot qui avait décédé de maladie deux nuits après avoir été hébergé chez Ulysse. Faith proposa à Ulysse de l'accompagner à la ferme la prochaine qu'elle irait et le jeune garçon accepta en hochant la tête. Il retrouvait toujours le sourire lorsqu'il pouvait aider les autres et surtout les animaux en difficultés. Puis Faith lui demanda où il en était dans son écrits:

    - J'ai terminé deux, trois poèmes et j'ai commencé hier soir à écrire les paroles d'une chanson pour une amie mais je me suis endormi avant de terminé... Mais je vais faire une pause avec tout ça, le temps de me lancer dans la rédaction qu'on a eu pour le cours de littérature. Si j'obtiens encore la note maximum, il est possible qu'on m'augmente ma bourse.

    Ulysse croisait ses longues jambes qu'il avait toujours du mal à caser correctement lorsqu'il était assis et remarqua que Faith se recourbait sur elle-même.

    - Tu as froid ? Tiens prend mon écharpe, j'en ai pas besoin, j'ai assez chaud avec mon manteau. Ulysse faisait preuve de grande modestie et savait se contenter du peu qu'il avait. Alors si en plus l'occasion d'aider quelqu'un se présentait, dans ces cas-là, il se devait d'agir en parfait gentleman comme lui avait appris sa mère.

    Les petits écureuils se faufilait à présent dans un platane. Apparement, un objet rouge dans l'arbre semblait les intrigués. Ulysse y jeta un rapide coup d'oeil. Même si la tâche rouge semblait insolite dans un arbre sans feuilles, il n'y apporta pas plus attention. Ce n'est que lorsque le couple de rongeurs fit tomber l'objet en question sur le chemin au loin, qu'Ulysse remarqua que c'était un vieux cerf-volant.

    - Tu préfères marcher peut-être pour te réchauffer ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Empty
MessageSujet: Re: Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)   Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Icon_minitimeMer 5 Jan - 17:51

Tout était calme. Tout était beau. Les seuls bruits qu'on entendait étaient les branches des arbres qui se balançaient, le travail forcené des rongeurs et nos deux respirations. Je goûtais à chaque fois avec délice ses moments de puretés et de calme. Je suivais encore des yeux les écureuils en laissant aller mes pensées au gré du vent, me laissant glisser allégrement. Je fermai doucement les yeux, pour ne plus voir avec les yeux. Quand nous avons les yeux ouverts, il y a tellement de choses que nous ne voyons pas, que nous ne ressentons pas. Tellement de choses qui nous aient inconnu. Mais quand nos paupières sont closes, tout ce révèle, tout prend vie.

- Et sinon tu vas bien ? Tu es déjà retournée chez Chase depuis la dernière fois ?

Je tournai lentement la tête vers Ulysse, la tête encore pleine de liberté. Le refuge de famille de Chase dans lequel je m'impliquais beaucoup était un endroit que j'aimais énormément. La mère de Chase était une femme exceptionnelle en soi. Le dévouement qu'elle avait pour s'occuper de tous ces animaux était exemplaire. Ulysse m'accompagnais parfois et avec Chase, nous formions un trio impliqué et généreux de leur temps.

« Je vais très bien, merci. Et j'y suis allé hier après un appel urgent de la mère de Chase. Elle avait trouvé un chien errant qui était dans un état lamentable. Elle avait donc besoin de moi le plus vite possible. J'y suis donc allé avec empressement. Le pauvre animal est encore dans un grave état et j'y retourne dès que j'ai le temps. Tu pourrais venir si tu veux...Et toi, tu as d’autres écrits de fait ?»

Les écureuils qui nous faisaient un petit spectacle étaient maintenant disparu dans le feuillage d'un arbre. Je rammenai mes genoux contre mon torse en passant mes bras autour de mes jambes. Comme cela, j'essayais de garder le plus de chaleur possible. C'était bien d'être à l'extérieur mais le vent se levait de plus en plus...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Empty
MessageSujet: Re: Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)   Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Icon_minitimeMer 5 Jan - 17:03

    Même si les yeux d'Ulysse suivaient inconsciemment les deux tâches rousses qui se faufilaient sur la plaine du parc, Ulysse lui rêvait comme d'habitude. Peut-être même qu'en cet instant, il s'imaginait être un écureuil. Ahlala, les artistes pensent des trucs vraiment étranges parfois. Puis, ses pensées s'envolèrent vers la plage privé du pensionnat qu'il pouvait appercevoir, assis sur le dossier du banc. Un coup de vent vint le décoiffer, mais ça ne suffisait pas à le sortir de sa rêverie. Le grand brun serra juste un peu plus, de manière instinctive, son écharpe, laissant ses yeux courir à nouveau dans les vagues houleuses de la mer.

    Puis, Ulysse sentit les mains de Faith sur ses épaules et sursauta. Depuis le fin fond de ses pensées, il n'avait pas entendu la jeune fille arriver et Ulysse sortit instantannément de ses rêves. Il se retourna un peu et reconnut Faith qu'il salua d'un sourire. Ses yeux cherchèrent à nouveaux le petit couple d'écureils. Il les vit près d'un buisson récoltants les dernières baies qu'ils pouvaient encore trouver à cette époque de l'année. Ulysse poitait du doigts le petit couple et chuchotta à Faith:


    - Regarde ...

    Puis après quelques secondes d'attention, Ulysse s'assit correctement sur le banc et invita Faith à le rejoindre. Et lorsqu'elle lui demanda s'il était là depuis longtemps, Ulysse répondit simplement:

    - Mmmmh quelques minutes environ ...je viens juste de sortir du cours de littérature.Le jeune artiste sentit que ses cheveux avaient été balayés par le vent. Il décida alors de s'ébouriffer pour les remettre en place ...autrement dit, n'importe comment.

    Dernièrement, Ulysse et Faith s'était organisé une petite virée chez Chase Turner, un élève Nu Zêta νζ tout comme la jeune fille. Là-bas, dans une grande ferme Faith travaillait comme bénévole et Ulysse avait pû s'occuper des animaux comme il le faisait chez sa mère lorsqu'il était petit. C'est aussi ce jour-là que Chase et Ulysse ont appris à se connaître et, lors d'un goûter avec les produits de la ferme, les trois jeunes étudiants se sont remémorer les souvenirs de leurs enfances.

    - Et sinon tu vas bien ? Tu es déjà retournée chez Chase depuis la dernière fois ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Empty
MessageSujet: Re: Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)   Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Icon_minitimeMer 5 Jan - 16:31

4 heures de temps libre. Était-il vraiment concevable qu'une Nu Zêta comme moi reste enfermée dans un immeuble alors que tout à l'extérieur m'appelait ? Le premier tintement de la cloche venait tout juste de se faire entendre, que j'étais déjà à mon casier pour prendre mitaines et manteaux. Peu de temps plus tard,je poussai la porte du bâtiment pour me retrouver dans le parc alors que le vent frisquet me fouettait les joues et faisait valser mes cheveux. En prenant une grande bouffée d'air frais, je vis deux petits écureuils qui courraient dans le parc libre comme le vent. Je ne cessais de m'émerveiller devant l'infini beauté des arbres, des plantes. De minuscules êtres vivants qui survivaient tant bien que mal au froid, au vent, à la chaleur, à la pluie.

C'est alors que je vis le grand Ulysse, assit sur un banc, sûrement la tête ailleurs. Il n'y a pas bien longtemps que je connais ce grand rêveur et déjà j'adorais sa façon de voir le monde, de penser. Bien qu'il ne fait pas partie des Nu Zêta, il ne manquait aucune occasion pour m'aider. Les écrits du grand écrivain me surprennent et m'éblouissent à chaque fois. Nous bâtissons ensemble un monde utopique qui nous laisse rêveur.

Je m'approchai calmement et silencieusement de lui, le bruit de mes pas étant calfeutrés par l'herbe sous mes pieds. Je posai mes mains sur ses solides épaules, lui faisant prendre conscience de ma présence par ce seul touché. Il ne servait à rien de parler. Les mots sont parfois trop futiles et briseraient la fragilité de ce moment de détente. Après un moment, je vins finalement m'asseoir près de lui en regardant les petits rongeurs se préparant pour l'hiver.


« Alors, tu es ici depuis longtemps ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Empty
MessageSujet: Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)   Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Icon_minitimeMer 5 Jan - 15:41

    Les cours avaient terminés particulièrement tôt aujourd’hui et il restait à Ulysse, comme à tous les autres élèves, 4h00 de temps libre avant le repas du soir au pensionnat. Alors que l’hiver était déjà bien entamé, même à l’intérieur de l’école on pouvait apercevoir gants, écharpes et gros manteaux d’hiver. Même à Miami, l’hiver était rudement froid cette année.

    Ulysse portait un simple manteau de mi-saison qu’il se devait de porter toute l’année puisque son budget vêtement n’avait guère augmenté, même depuis qu’il s’était trouvé un petit boulot d’étudiant en ville. Toutefois, il s’était permis l’achat d’une écharpe noire, assez longue pour sa haute taille et qu’il aimait porter en col large comme le lui avait d’ailleurs conseillé sa colocataire Êta Iota ηι.

    Le jeune Gallagher arpentait les couloirs et s’apprêtait à suivre le mouvement des autres élèves qui se dirigeaient pratiquement tous vers le foyer lorsque quelque chose attira l’attention du jeune artiste. A travers la porte d’entrée du pensionnat, Ulysse aperçut un couple d’écureuils se faufiler dans le parc. Même s’il faisait froid dehors, il ne fallut pas une seconde de plus au jeune garçon pour se décider: Il passerait son temps de libre au parc.

    Ulysse poussa la porte et sentit la douce brise de froid embrasser son visage. Cela suffisait à lui redonner le sourire. Le grand jeune homme se dirigeait discrètement sur le premier banc du parc et admira avec quelle délicatesse la dame et le mari écureuil s'organisait pour leur sortie en publique. Il semblait que le mari demandait à sa femme d'aller chercher des brindilles d'un côté tandis que lui, irait de l'autre côté en quêtes des dernières petites choses à grignotter pour le reste de l'hiver.
    Ulysse ne quittait pas des yeux les rongeurs et profitait de ce petit spectacle improvisé.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Empty
MessageSujet: Re: Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)   Le parc et ses tâches de rousseur  (Faith) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le parc et ses tâches de rousseur (Faith)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les lâches de la Onzième [Kyûbantai]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: