AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 Bonnet de bain obligatoire. Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. [Evy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



Bonnet de bain obligatoire. Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. [Evy] Empty
MessageSujet: Re: Bonnet de bain obligatoire. Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. [Evy]   Bonnet de bain obligatoire. Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. [Evy] Icon_minitimeMar 25 Sep - 21:34

-MAAMMS, PAAAAAPS ! Je sors.

Après l’approbation de mes parents je posais mes lunettes de soleil sur mon nez et sortis de chez moi. On était Mercredi soir, d’habitude je restais chez moi et bossais, mais il faisait tellement beau que je ne pue résister à la tentation d’aller me baigner. Faire l’enfant en éclaboussant des gens dans l’eau et faire des longueurs tranquillement en réfléchissant au sens de la vie, se détendre quoi. Bon, après j’espérais que cette fois je n’aurais pas la malchance de retomber sur un ex à moi ou quelqu’un d’autre dont la présence ne m’enchanterait pas, mais je me convaincue que c’était peu probable que quelque chose du genre arrive.

La piscine n’était pas très loin de chez moi et je me décidais donc de m’y rendre à pied, un peu de marche ne me ferait pas de mal. En tapotant sur mon téléphone et en écoutant de la musique je marchais le long de la rue direction eau chlorée qu'au moins 30 personnes remplissaient gentiment de pisse par jour.

Quand j’arrivais à la piscine le soleil commençait déjà à se coucher, j’allais éviter d’y rester trois heures, j'avais pas spécialement envie de rentrer seul dans le noir et dans une rue déserte.

Je rentrai dans le grand bâtiment, la piscine extérieure ne me tentait pas trop aujourd'hui. J’achetais ma pièce à l’entrée et allai vers les cabines. Une fois changée je jetai mon sac dans une des armoires, fermais celle-ci et me rendis vers les douches, puis, mouillée je me dirigeai vers le jacuzzi, je nagerais plus tard. Je m’assis doucement dans le bassin d’eau chaude désertée m’adossant au bord et fermant les yeux, ça faisait un putain de bien.

Malheureusement ce calme reposant ne pouvait durer, après une dizaine de minutes un vieux gros monsieur d'une cinquantaine d'années vint s’assoir dans le bassin, juste en face de moi.

- Bonjour poupée. Toute seule ?

Déjà, le “bonjour poupée” ne faisait pas bonne impression et plus le regard pervers du mec j’avais de quoi flipper. Néanmoins je penchai la tête et souris.

- Coucou pédobear. Eh oui, toute seule, d'ailleurs, j'aurais préféré le rester.

Le vieil homme afficha une fausse mine triste en baissant les yeux pour fixer son entrejambe. Il releva la tête et leva un sourcil.

- Sûr ma jolie ?

Je plissai les yeux. C’était quoi ce type. Finalement je savais pas si c’était sensé être drôle ou plutôt sérieusement flippant.

- Oui, sûr. Ta gueule m’a suffi, pas besoin de voir le reste.

En colère je me levais et sortis du jacuzzi, pris ma serviette d’une main et m’éloignais. Un peu bouleversée je ne fis pas spécialement attention à là où je mettais les pieds et ce qui devait arriver arriva. Je venais de foncer droit dans une femme, je glissai violemment et dans ma chute la fis tomber dans l'eau avec mon pied. Je me relevai rapidement et la regardais gênée. Elle ressortit de l'eau et me toisait énervée.

- TU SAIS, J'AURAIS PU M'OUVRIR LE CRÂNE ET LE TIEN AVEC. MOI, J'AI L'EXCUSE DE LA FATIGUE POST-JOURNÉE DE TRAVAIL. C'EST QUOI LA TIENNE, TÊTE DE LINOTTE ?

„Tête de linotte“, sympa. La douleur au crâne m’empêchait de riposter, j’étais trop occupée à me tenir la tête. Ça
faisait un mal de chien cette connerie. J'essayai quand même de me rattraper en demandant calmement si ça allait.

- Excuse moi. Je t’ai pas trop fais mal j’espère.

Bon, je m’en foutais un peu si oui ou non je lui avais fait mal. Mais par politesse il se devait que je lui demande. Je me frottai une dernière fois la tête avant de relever celle-ci pour regarder la jeune femme devant moi.
.
- Mon excuse c'est juste que les vieux pedophiles de 50 piges ça me réussis pas dé… Omg. Tu n'es pas Ginger toi par hasard ?!

Je plissai les yeux en la regardant, mais oui, c’était elle, Émeric m’en avait parlé, il m’avait même montré des photos d’elle si je me souviens bien. Mal alaise je me grattai la tête.

- C’est, Émeric qui m’a parlé de toi…tu connais. Nan ?

J’avais vraiment la poisse en ce moment. La prochaine fois j’éviterais la piscine. La dernière fois c’était Émeric et cette fois sûrement une de ses nombreuses putes ou sex friends.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Bonnet de bain obligatoire. Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. [Evy] Empty
MessageSujet: Bonnet de bain obligatoire. Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. [Evy]   Bonnet de bain obligatoire. Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. [Evy] Icon_minitimeSam 25 Aoû - 0:47


BONNET DE BAIN OBLIGATOIRE

Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. Après tout, nous n'avons besoin que de nos membres pour nager...



piscine. ouais, aujourd'hui, j'ai décidé que j'irai à la piscine. je m'encrasse dans cette maison où les visites s'accumulent, où les squatteuses deviennent de plus en plus nombreuses. et moi, dans tout ça ? je taffe, je sors un peu mais... je deviens un vulgaire zombie qui perd de sa, de ses, forme(s). putain. je me hais ces temps-ci. c'est à peine si j'ai vu ma cuisse droite - Eva - et s'il existe bien quelqu'un à qui je voudrais parler, c'est bien elle. même si, je ne le ferai pas vraiment. je me contenterai au moins de râler, quoi. pourtant, je sais parfaitement que si j'ai besoin de lâcher toute ma merde, de vomir mes tripes, elle sera là pour ramasser et éponger.

Qu'importe. Il me fallait mon moment à moi, mon instant solitaire, un brin d'oxygène et d'exercice pour garder pleinement conscience que je suis dans un corps et que celui-ci n'est plus très sain. n'oublions d'ailleurs pas de préciser que depuis que je travaille et que je vis avec seulement mes sœurs, je m'engraisse encore plus que lorsque nous étions logées et nourries chez môman. ma bidoche me fait honte. rappel supplémentaire de ma condition de jeune active qui sait pas encore gérer son train de vie et de plus, de fait, ayant atteint la vingtaine, perd de sa capacité à perdre facilement les cochonneries emmagasinées dans les bourrelets. oui, môman, tu avais raison, à partir de vingt ans, on doit faire attention, car à partir de cet âge, on stocke, on stocke mais on ne trouve plus que difficilement le chemin de la déchetterie intestinale.

Bref, afk piscine.

J'avais terminé le boulot à dix-neuf heures, une fois de plus. Jennifer, bitch. Toi aussi, tu devrais adapter tes horaires, les rendre plus flexibles. Ça va pas te tuer d'attendre deux heures de plus pour te faire sauter, la nuit est longue, ma belle. Pouah. Perte de temps de discuter avec elle. Je pourrais bien crever la gueule ouverte, elle passerait devant sans réagir. Ou un sourire, peut-être. Oh zut, le botox, j'oubliais, ça coince...
Donc après cette énième journée à chier, je prenais ma bagnole direction la piscine municipale. Panier chloré où les mômes aiment s'agglutiner l'été. Mais bon, finir à dix-neuf heures a aussi ses avantages. Les mamans n'aiment pas que leurs bambins traînent trop tard et de toute façon, il faut les faire manger à heures fixes.

Je suis une bonne citoyenne, je paie mon entrée, je m'achète un foutu bonnet bien moche en tissu, je me rends aux vestiaires, me change, range mes affaires dans un casier à code, me douche, me dirige vers le grand bassin et... schlaaak BOUM ! PLAF !

- AH MA TÊTE ! Putain... Qu'est-ce que...

Je venais apparemment de glisser suite à un croche patte - je l'espère involontaire - d'une jeune fille, percuter l'échelle et tomber dans le bassin. La demoiselle en question était au bord de la piscine. Je la toisais, agacée par ma pitoyable chute.

- Tu sais, j'aurais pu m'ouvrir le crâne et le tien avec. Moi, j'ai l'excuse de la fatigue post-journée de travail. C'est quoi la tienne, tête de linotte ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Bonnet de bain obligatoire. Ok, cachons le peu de dignité qu'il nous reste. [Evy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petit Bain [|PV: Shina|]*Hentaî* [|Fini'sh|]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: