AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu ! Empty
MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu !   Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu ! Icon_minitimeLun 16 Juil - 19:18

► Nathan regarda approcher la jeune femme, pas gêné pour un sou de l’observer aussi ouvertement. Elle se dirigeait droit sur lui de sa démarche tranquille. Il fut étonné de voir qu’elle ne balançait pas des fesses comme la plupart des nanas qui faisaient la fête à Miami. Son regard bleu azur coula le long du corps filiforme de la demoiselle, moulé dans une ravissante robe rouge qui mettait son teint de porcelaine en valeur, jusqu’à ses pieds, chaussés de Converses. Le blond sourit, amusé. Soit elle portait des talons débuts de soirée et avait eu mal aux pieds entre-temps, soit elle arborait un look original. Il penchait plutôt pour la première option, à tort sans le savoir : combien de fois sa petite sœur Kaylee n’avait-elle pas fini la soirée pieds nus ou avec des vieilles baskets crades qui n’allaient pas du tout avec sa tenue, tout ça parce qu’elle avait essayé de faire la grande et avait mis des talons bien trop hauts pour elle ?! Nate s’empara d’un torchon et s’essuya les mains, tout en lui servant son plus charmant sourire lorsqu’elle ne fut plus qu’à quelques pas du bar. La demoiselle s’accouda à celui-ci et répondit à son sourire, au moins deux fois plus rayonnant. « Salut, je veux un martini blanc, une Tequila Sunrise et une Margarita, s'il te plaît ... Nathan » fit-elle en se penchant vers le badge qu’il portait à la poitrine. Instinctivement, lorsqu’elle parlait, le jeune homme avait légèrement penché la tête vers la droite, pour mettre en avant son oreille gauche. Un accident l’année de ses 6 ans lui avait en effet coûté 75% des capacités auditives du côté droit. Lorsque la musique allait à fond, ce n’était pas toujours pratique, mais heureusement, ce soir c’était plus calme. Le blond releva la tête et sourit. Il doutait fortement qu’elle soit en âge de boire de l’alcool, mais le patron n’était pas là et il venait de passer en mode drague, Nate ne réclama donc pas sa carte d’identité, préférant lui faire un clin d’œil complice à la place. De près, il pouvait constater qu’elle avait un teint absolument parfait et des yeux brillants de malice, d’un brun doré parsemé d’éclats verts. Et probablement également une petite idée derrière la tête, s’il en croyait la façon dont elle le regardait en se mordillant la lèvre inférieure. Il l’avait déjà remarquée quand elle avait fait son entrée dans le bar, mais sa première impression s’en trouvait confirmée par ce seul geste coquin. En s’emparant d’un premier verre, qu’il mouilla avec un quartier de citron puis givra dans du sel, et de son shaker, il lui adressa une moue boudeuse tout à fait craquante. « Ce badge me désespère, toutes les jolies filles connaissent mon prénom, je suis clairement désavantagé ! » fit-il, tout en versant les différents liquides dans son shaker, ainsi que la glace pilée. Le barman le referma ensuite d’un geste sec et le secoua vigoureusement, sans quitter la demoiselle face à lui des yeux. Elle lui répondit, et il enchaina ensuite en faisant une petite remarque sur sa tenue, sans pouvoir s’en empêcher. Il n’avait aucun mal à adresser la parole aux gens, au contraire, étant très sociable, la remarque sortit tout naturellement. « Très jolies chaussures, j’aime beaucoup le contraste ! » fit-il, avant de lui adresser un grand sourire. Il déverrouilla ensuite le mélangeur et versa le tout dans le verre à cocktail posé devant lui. Il le poussa vers la demoiselle et annonça « Margarita », puis prit un second verre pour poursuivre la commande. Il aimait beaucoup ce métier, même s’il n’en avait pas besoin pour vivre. C’était ludique et en plus il lui donnait la possibilité de rencontrer de nouvelles têtes. De plus, le « Bar à Rhum » constituait un excellent terrain de chasse pour le jeune diplômé, pour qui la notion de couple représentait en elle-même une vaste blague. Il se revendiquait polygame et l’assumait parfaitement. Nate n’avait aucun mal à accumuler les conquêtes et, lorsque celles-ci s’accrochaient, il les laissait faire jusqu’à ce qu’elles s’énervent face à son manque d’implication dans ce qu’elles pensaient être « leur couple ». Aucune n’avait tenu plus de deux mois à ce train-là. Et ça lui convenait très bien comme ça, bien entendu. Pourquoi s’attacher à une seule fleur quand on peut en butiner partout dans le champ ? Prises une à une, elles se fanent vite. En groupe, elles forment un champ coloré aux milles parfums à qui aucun homme ne peut résister. Pourquoi chercher la complication quand on peut se simplifier la vie ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu ! Empty
MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu !   Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu ! Icon_minitimeJeu 12 Juil - 22:29

Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu ! I0zT

Les vacances, les vacances. Ennuie.

C'était les premières vacances qu'Olive passait à Miami, elle comptait bien s'en souvenir. Le seul problème était de trouver l'occupation, les activités et tout le reste. Entre les personnes qui partaient en vacances, ceux qui étaient déjà occupés, il ne restait plus grand monde la semaine. Elle serait bien partie rendre visite à son oncle mais c'est lui qui faisait le déplacement. Dans tous les cas, elle ne bougeait pas de Miami. Mais la jeune femme espérait bien sortir ce jeudi. Alors elle contactait ses drôles de dames, tout en priant pour qu'elles soient disponibles. Avec sûrement une chance énorme, ses deux amies étaient libres. Alors elles s'organisèrent un après-midi, ainsi qu'une soirée. Le trio qu'elles formaient était vraiment parfait, Olive avait une chance incroyable de les avoir. Et elle en était consciente.

C'était la fin de journée, après quelques achats de la journée, de fous rires, et tout ce qui constituait une journée entre filles elles se questionnaient sur où passer la soirée. Lesley eut la bonne idée de finir dans un bar, pour se détendre et faire de nouvelles rencontres c'était parfait. Pour se préparer, Olive les invita toutes chez elle. Après tout, sortir c'était bien, mais sortir en étant sexy c'était mieux. Une douche, légère préparation et elles étaient toutes prêtes. Notre jolie brune laissait ses cheveux détachés, et enfilait une robe ainsi que des converses. Elle avait son style, mais malgré le décalé de sa tenue elle n'en restait pas terriblement séduisante.

Julia emmenait les filles dans sa voiture au bar que lui indiquait Lesley. Pendant le trajet, Olive se sentait bien. Les vacances n'étaient pas si mauvaise, sûrement pas après une journée comme celle-ci. Enfin arrivé, son amie leur annonçait que c'était un bar qu'elle appréciait beaucoup car il se démarquait des autres. Les filles franchissaient les portes, il y avait pas mal de monde apparemment. Les yeux d'Olive parcouraient la pièce, elle remarquait quelques garçons plutôt mignon mais surtout elle remarqua le barman. « On se reverra plus tard nous deux » pensa-t-elle. Le trio se dirigeait vers une table, à peine assise qu'Olive demandait à ses amies ce qu'elles désiraient commander.

« Je vais chercher tout ça, en passant je dirais bonjour au barman ! »

Puis elle partait en direction du bar laissant un dernier clin d'oeil à ses amies. Sa démarche n'était pas vulgaire, ce n'était pas son genre de se faire remarquer. Du moins, pas pour ces choses-là. Le barman était vraiment très sexy, ce qui attirait le plus la jeune femme était ses cheveux. Passer sa main dedans était l'une de choses qu'elle désirait faire ce soir. Petite folie, sûrement. Arrivé à hauteur du bar, Olive fit un grand sourire à l'homme qui se tenait devant elle.

« Salut, je veux un martini blanc, une Tequila Sunrise et une Margarita, s'il te plaît ... Nathan. » finit-elle après avoir regardé la petite plaque sur le vêtement du jeune homme.

Elle lui souriait toujours, seulement elle se mordait la lèvre inférieure tout en l'observant. Sûrement qu'elle cherchait à l'exciter, ou du moins se faire remarquer. Même si c'était déjà fait. Comment la soirée allait-elle se passer ? L'avenir nous le dira.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu ! Empty
MessageSujet: Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu !   Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu ! Icon_minitimeJeu 12 Juil - 19:19

Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu ! Tumblr_lhqoh4aCu81qciah5o1_500

► Cela faisait à peine deux semaines que Nathan était de retour à Miami, et déjà il commençait à se tourner les pouces. Et ça, ce n’était pas bon, loin de là. Lui qui avait toujours été actif ne supportait pas de rester sans rien faire, même si c’était le résultat de sa procrastination aigüe. Plutôt faire la vaisselle que de rester couché dans son canapé à zoner devant la télé. Sauf que la vaisselle, c’est tellement plus drôle de la reporter au lendemain. Tout comme le ménage, la lessive, la cuisine,… Il s’était donc mis à chercher de nouveaux modèles pour ses peintures, petit à petit, mais ça n’occupait pas entièrement ses journées. Au début, pourtant, il avait eu l’impression que ça allait être cool, ici. Il passait énormément de temps avec sa sœur, déjà. Ensemble, ils avaient décoré son appartement nouvellement acquis, ce qui les avait beaucoup amusés. Les Standford avaient également visité plein de lieux culturels de la ville, ce que Kaylee n’avait jamais pris le temps de faire depuis qu’elle y était. Et puis, Nate avait rencontré quelques danseurs de rue pour assouvir son besoin de se défouler. Mais la folie des premières semaines s’était calmée, du coup, il se retrouvait souvent sans savoir que faire, le soir surtout. Au début, il sortait. Tous les soirs, avec Kaylee et ses amis, ou même seul. Mais même la fête, l’alcool et la drague ne le comblaient plus. Les cours lui manquaient, pire ! Ce fut ce matin où il se réveilla à 9h45 qu’il décida qu’il était temps de prendre le taureau par les cornes : jamais personne ne le verrait lui, Nathan Alexandre Standford, se lever avant 11 heures du matin ! Du coup, il joua avec son iPhone, dans son lit, jusqu’à ce qu’il soit 11 heures et qu’il puisse enfin se lever. Ce fut l’occasion pour lui de télécharger plusieurs applications rigolotes et totalement inutiles. Comme celle qui lui proposait « Une citation d’auteur par jour », ou encore le tableau noir, qui lui permettait d’écrire et d’effacer à volonté. Inutile, oui. Il y avait aussi la fausse batterie, ça c’était marrant. L’application météo, qui lui permettait de voir quel temps il faisait à Paris. Bref, il fit un peu tout et rien en attendant que le temps passe. A 10h58, son téléphone sonna. Il regarda le nom s’afficher sur le petit écran et sourit. Marine. Elle lui téléphonait deux minutes avant 11 heures pour le simple plaisir de le réveiller avant son heure. Il décrocha, un grand sourire aux lèvres. « Je ne dormais pas ! » fit-il en guise de bonjour. « Tu plaisantes ? Toi, ne pas dormir à cette heure-ci ? Il est temps que tu rentres, non ?
- Hm…
- Que se passe-t-il ? Tu m’as l’air bien songeur ?
- C’est juste que… je m’ennuie, en fait. Pas d’cours, pas encore vraiment de potes… ‘Fin, tu vois.
- Je vois.
- Et toi, ça va ? La France sans moi, c’est pas trop immonde ?
- J’ai connu mieux, on va dire. » commença la jeune femme à l’autre bout du fil. S’en suivit une conversation où elle expliqua à son ami la situation avec son copain, ce qui donna envie à Nate de rentrer sur Paris pour secouer ce type. Marine était une fille géniale, et il osait la traiter n’importe comment, c’était à n’y rien comprendre. Il essaya vaguement de la convaincre de devenir polygame, mais elle l’envoya paitre, avant de changer de sujet. Une heure plus tard, ils étaient prêts à raccrocher. « Ca m’a fait plaisir de te parler. Tu m’manques.
-Toi aussi ! Au fait… j’ai une solution pour ton problème d’ennui.
- Vraiment ?
- Trouve-toi un boulot ! ». Le blond sourit. « Je vais y réfléchir » répondit-il, puis ils raccrochèrent. Après une rapide douche, durant laquelle Nate y avait effectivement réfléchi, il enfila un bermuda et un tee-shirt rouge vif, ses lunettes de soleil et des Converses, et quitta son appart’ en direction du centre-ville. Mission : trouver un job. Le lendemain, il remit ça. Le surlendemain, il avait un essai dans un bar de la ville. Et le sur, surlendemain, il était engagé comme barman. Le pied ! Travailler la nuit, rencontrer des gens, pouvoir draguer les filles, s’amuser au rythme des derniers sons dancefloor, et l’assurance de se lever bien après 11 heures : que demander de plus ? Ce soir-là, donc, il arriva à 22 heures dans le bar qui l’employait : Le « Bar à Rhum », en français dans le texte. Le patron était un belge qui avait tenté sa chance aux USA, et ça avait plutôt bien marché. Quand il avait rencontré Nate, le jeune homme avait tout de suite capté son accent et ils s’étaient parlé en français, ce qui avait aidé à son embauche, sans doute. Il remplaça son collègue qui faisait le début de soirée et se mit au boulot. Ce soir, il n’y avait pas énormément de monde, c’était un jeudi, ce qui lui laissait le temps de parler avec les clients, et il ne s’en privait pas. A l’instant où un groupe de trois filles, apparemment jolies vues de loin, entra dans le bar, l’iPhone du blond vibra dans sa poche. Il ne servait personne et le sortit donc pour y découvrir une citation de sa nouvelle application. « La vertu accouplée à la beauté, c'est du miel qui sert de sauce à du sucre. ~ Citation de William Shakespeare », disait son téléphone. Il sourit et le refourra dans sa poche, pour ensuite lever les yeux et observer les nouvelles arrivantes. Il posa les yeux sur celle du milieu, une jolie brune à la peau pâle et songea que beauté et vertu ne pouvaient pas être liées. C’était dans les plus anciennes mœurs du monde : une belle fille en profitait, une fille laide gardait sa vertu. Point. « Mon vieux Shakespeare, tu vois cette nana ? Elle est bien trop jolie pour être vertueuse, si tu veux mon avis. Et j’vais te l’prouver » pensa-t-il, tout en plongeant un verre jadis rempli de rhum-coca dans son évier, pour le nettoyer. Cela faisait déjà deux heures qu’il travaillait, il était minuit. D’ici une nouvelle paire d’heures, il aurait terminé son service. Mais il ne comptait pas attendre jusque là pour l’aborder, bien entendu. Nate s’apprêtait à aller directement à leur table prendre leurs commandes, mais, coup de bol, la jolie brune se leva à cet instant précis pour s’approcher du bar et visiblement commander à boire.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu ! Empty
MessageSujet: Re: Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu !   Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu ! Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du Rhum, des femmes, de la bière nom de Dieu !
» Les femmes noires au pouvoir ...
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Le Rhum antique. Bar Flottant (En cour )
» photos de femmes nues:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: RPs abandonnés-
Sauter vers: