AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hey petits padawans, n'oubliez pas de voter pour WU par ICI et gagnez des points ! Vous pouvez aussi venir poster des mots d'amour sur BAZZART et sur PRD
Les inscriptions pour l'event Halloween sont ouvertes ! Venez faire vivre un des moments les plus terrifiants à vos personnages en vous inscrivant ici

Partagez
 

 I lost myself || ft. Aiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeDim 9 Sep - 19:40

Calypso me dit qu'elle allait rentrer au lycée. Je m'apprêtai à tourner les clés pour démarrer lorsqu'elle me posa une question. Je me tournai donc vers elle pour répondre, les hommes ne savent pas faire deux choses à la fois, c'est bien connu... Elle m'avait demandé ce que je faisais dans la vie. Je ne m'étais pas vraiment attendu à cette question. En fait, je n'avais jamais compris qu'on puisse s'intéresser à ma vie. Je n'aimais pas vraiment ma vie... Et puis, venant d'une fille qui avait un peu trop bu, je me demandais si elle s'intéressait vraiment à la réponse ou non.

« Je suis à wynwood aussi, chez les Seniors. Et je fais partie des Sigmas mu. »

Après avoir juger de si la réponse lui était satisfaisante, je tournai enfin les clés en embrayai la marche arrière, toujours à une vitesse bien plus élevée que la normale. Sur le chemin de l'école, car elle était à la même que moi, je lui demandai:

« Et toi, tu fais partie d'une confrérie? »

Ce qui était sur, c'était que je ne l'avais jamais vue chez les sigmas... Je commençais à en connaître la plupart des membres à présent. Lorsqu'elle m'eut répondu qu'elle était de celle des sportifs, je fus un peu étonné, mais en bien. Enfin, de toute façon, je ne me fiais pas vraiment aux confréries... Une fois que nous fumes arrivés devant l'internat, ce qui ne fut pas si long étant donné ma vitesse, nous descendîmes et je la raccompagnai jusqu'à la porte.

« Tu penses pouvoir te débrouiller seule maintenant? »

Lui demandais-je innocemment, car oui, je l'étais. Loin de moi l'envie de la violer ou de l'inciter à quoi que ce soit de sexuel. Même si je l'avais vu nue, et qu'elle avait tout pour elle, je la respectais. Et puis, je pensais bien qu'elle devait déjà avoir un homme dans sa vie, ca devait même être l'une des causes pour lesquelles elle était dans cet état aujourd'hui. L'amour, c'était tellement stupide parfois...

[hj: on termine avec ce RP ou tu veux continuer?]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeSam 25 Aoû - 23:12

Une fois séchée et habillée, Calypso attendit qu'Aiden en fasse de même. Elle s'écroula alors sur le sable. Enfin, elle s'était laissé tombé, seulement pour s'asseoir. La nage l'avait achevé. Fallait vraiment qu'elle arrête de boire. De toute façon, en Irlande, elle n'aurait plus du tout l'occasion de s'éclater de cette façon. Au moins, elle en aura bien profité ... Il ne fallait surtout pas qu'elle pense au jour où elle quitterait toutes ces personnes qu'elle aimait tant et cette ville à laquelle elle s'était attaché. Et puis l'Europe, elle l'adorait, alors c'était sûr qu'elle ne serait pas déçu. Mais quitter toute une petite vie, c'était jamais bien facile. Elle avait déjà quitté Atlanta à l'époque, mais ce n'était pas pareil, elle était resté aux USA, et elle continuait ses études encore. Maintenant, tout ça, c'était bel et bien fini.

« Bon... Je te ramène chez toi, ou tu as encore des choses à faire ce soir?
- Je ne veux pas t'embêter plus longtemps, alors autant que je rentre au lycée ... Elle se releva alors, toujours avec un peu de mal, surtout qu'un certain petit mal de crâne commençait à pointer le bout de son nez, et elle se dirigea vers le bolide de son camarade. C'est alors qu'une petite curiosité s'éveilla en elle. Au fait, tu fais quoi toi dans la vie ? Après tout, elle ne savait absolument rien de celui qui avait bien voulu l'aider en temps de crise. Elle voulait donc en savoir plus, bien qu'au final, cela ne serve presque à rien, puisqu'elle partait. Pas pour toujours certes, mais pour un sacré moment.

Elle monta ensuite dans la voiture et tenta de remettre en ordre ses cheveux, cette fois-ci mouillés et emmêles. Décidément, c'était pas leur soirée à eux. Tant pis, elle prendrait bien soin d'eux une fois rentrée, pendant une bonne douche chaude. Oui c'était tout ce dont elle avait envie pour l'heure. Rentrer, se laver, se réchauffer et finir dans un bon lit douillet.Et Aiden la ramener. Elle était vraiment tombée sur un chic type. Elle aurait pu rencontrer n'importe quel malpoli, qui en aurait eu rien à faire de ses petits caprices de bourrés. Seulement il n'était pas comme ça lui, et elle appréciait vraiment tout ce qu'il avait pour elle. Tout s'amplifier sûrement du à sa tristesse, à sa fatigue et à son taux d'alcoolémie un peu trop élevé, mais qui avait bien baissé heureusement. Elle lui lança alors un énième sourire, sachant qu'elle finirait par l'agacer à tout le temps le remercier. Elle le ferait une dernière fois une fois qu'ils se quitteraient. Une fois qu'ils seraient rentrés.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeMar 21 Aoû - 19:14

Caly me proposa de venir m'essuyer avec elle, mais je ne comptais pas me rapprocher de son corps nu. Bien au contraire, je gardais volontairement mes distances, ne voulant pas abuser d'elle. J'avais tout de même un sourire aux lèvres en la voyant toute petite dans ma grande serviette, et lorsqu'elle fit le fantôme, je laissai entendre mon rire. Il était rare que quelqu'un arrive à me faire rire ainsi, mais c'était franchement trop drôle de la voir dans cet état, bien que ce fut pour l'instant le seul état que je lui connaisse. Je me demandais bien comment elle pouvait être dans la vie de tous les jours... Si elle avait ce côté un peu fou aussi ou non.

Je restai en retrait, lui ayant répondu rapidement que c'était bon, que je n'avais pas besoin de cette serviette, et elle se sécha. Puis, après m'avoir dis qu'elle s'était éclatée, elle me la tendit tout de même, avant d'aller se rhabiller. Je regardai une dernière fois son corps nu, puis me séchai en respirant un bon coup, pour garder les idées claires et retrouver mon sang froid.

Lorsque je fus sec et que la jeune femme était de nouveau vêtue, je me rhabillai moi même rapidement, puis nous nous dirigeâmes vers ma voiture. Là, je lui proposai:


« Bon... Je te ramène chez toi, ou tu as encore des choses à faire ce soir? »

Je montai dans ma voiture côté conducteur, attendant sa réponse. Je ne savais pas vraiment ce qu'elle attendait de moi, et je n'étais pas du genre à me prendre la tête pour ça. Si elle voulait quelque chose, il faudrait qu'elle me le dise clairement, je n'étais pas fort en devinettes et autres subtilités.
En tout cas, même si je l'avais vu nue, je ne comptais pas la ramener dans ma chambre, à moins qu'elle ne me le demande elle-même. Mais d'un autre côté, je n'étais pas certain de pouvoir l'abandonner ainsi, je voulais être sur qu'il ne puisse rien lui arriver. Ce qui serait le cas si je la ramenais chez elle par exemple... Enfin ce serait elle qui trancherait, peut-être qu'elle avait d'autres idées farfelues en tête. Et venant d'une fille comme elle, je m'attendais à tout... Ou plutôt, à rien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeDim 12 Aoû - 0:44

Il fallut quelques instants avant qu'Aiden ne se mette en marche pour rejoindre le large. Normal qu'il reste perplexe, elle ne lui avait pas dit explicitement qu'elle n'avait pas la force de nager jusque là bas, et qu'elle comptait sur son corps beaucoup plus sobre que le sien, pour les ramener tous les deux sur la terre ferme.Bon bien sûr elle en profitait, parce qu'elle sentait bien qu'elle ne le laissait pas indifférent et que depuis leur rencontre, il avait tendance à ne rien lui refusait. Et fallait bien avouer que cela lui faisait sacrément du bien de retrouver quelqu'un prêt à tout pour satisfaire le moindre de ses désirs et besoins. Bon, elle n'abusait pas non plus, ils venaient à peine de se rencontrer, pas la peine de l'effrayer déjà. Bien que c'était peut-être déjà le cas.

Alors qu'ils étaient enfin sur le sable froid, elle s'essaya à lui demander s'il n'avait pas une serviette. Et par chance, il en avait une. La façon qu'il avait eu de lui répondre par l'affirmatif et la façon dont il était allé la chercher et revenu, fit rire Caly' de l'intérieur. Elle se contenta de sourire, trouvant ses réactions mignonnes comme tout. Cela faisait toujours plaisir à l'égo de se sentir désirable. Elle attrapa la serviette qu'il lui tendit et le remercia, avant de s'engouffrer à l'intérieur. Elle était sacrément grande sa serviette et ils auraient pu y rentrer facilement à deux à l'intérieur. Mais au lieu de ça, comme s'il avait eu la même idée, il lui avait dit en lui donnant la serviette :

« Tiens, je n'ai que celle là... Tu n'as qu'à te sécher... Moi ça ne me dérange pas tant que ça...
- Merci ! Mais ... T'es sûr ? Parce qu'il y a largement la place pour toi là-dedans ! »

Lui répondit-elle en riant. Oui ça l'amusait ce qu'elle venait de dire, tout en mimant ses paroles en ouvrant la serviette et en se perdant à l'intérieur. Elle finit par la mettre sur sa tête et par lui dire de nouveau :

- Tu vois, je peux même m'amuser à faire le fantôme ! Bouhouuuhouuu !!

Bon okay, elle n'avait peut-être pas totalement décuvée, mais elle était en bonne voie, puisque après tout, elle avait fini par faire cette petite blagounette pour atténuer le fait qu'elle lui avait proposer de se sécher avec elle. Elle n'est pas non plus rentre dedans, et quand elle l'était, elle se sentait un peu gênée.
Puis dès qu'elle eut fini de se sécher, il lui demanda :

« Alors ça t'a fait du bien?
- C'était génialissime ! Merci ! Et tiens, je vais me rhabiller, comme ça tu pourras te sécher un peu aussi avant ! »

Lui dit-elle tout en lui rendant la serviette, ne se gênant toujours pas de lui afficher son corps nu. Après tout, il le connaissait à présent (a).
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeJeu 9 Aoû - 19:28

Je ne pouvais m'empêcher d'afficher un sourire moqueur, mais gentil, en voyant la jeune femme qui réfléchissait comme si elle interprétait un rôle au théâtre. C'était tellement caricatural, elle était si expressive que ça m'amusait, moi qui n'extériorisais pas mes sentiments. J'avoue que j'aurais bien aimé être comme elle parfois. Mais je n'y arrivais pas, à moins de me forcer, mais ce n'était pas naturel, ce n'était plus moi... Je n'avais pas été éduqué comme ça, et même si j'avais été aussi bourré qu'elle, je ne pense pas que ca aurait été différent.

Je sentis sa main ma passer dans le dos, puis elle me proposa de sortir de l'eau. C'est vrai que ca devait être froid pour elle, même après notre course. Je ne tenais pas à ce qu'elle attrape un mauvais virus, c'était tellement vite fait parfois. Cependant, Caly ne bougea pas. Elle voulait que ce soit moi qui nous sorte tout les deux de l'eau, que je continue à la porter. Ce que je fis, après qu'elle m'ait déposé un baiser sur ma joue, comme ça, pour rien. Et moi, j'agissais exactement comme si de rien n'était. De toute façon, elle était bourrée, rien n'avait d'importance... C'était justement ça le but de la soirée, qu'elle puisse se lâcher et oublier ses problèmes.

Je nous sortis facilement de l'eau, il faut dire qu'elle était légère comme une plume. Et c'est là qu'un petit détail me revint: elle était complétement nue. On ne peut plus nue que ça même. Je la posais sur ses deux pieds, espérant qu'elle arrive à tenir en équilibre, mais je savais que ce serait le cas car elle avait bien réussi à venir jusque là, et son état allait en s'améliorant. Alors que j'essayais de ne pas regarder son corps, elle me demanda si je n'avais pas une serviette. Voulait-elle se cacher de ma vue? Non, surement s'essuyer je pense... Et moi aussi, j'étais trempé. Ne pas la regarder, ne pas la regarder... Plus je me répétais ces paroles, et plus la tentation devenait forte, insupportable. Et c'est là que je finis par la regarder de bas en haut. Merde.


« Heu... Oui... Dans... Dans ma voiture... »

Répondis-je un peu étourdis, ne prêtant pas une grande attention à mes paroles, comme si elles ne voulaient rien dire. Puis je me ressaisis et couru lui chercher une serviette que j'avais dans mon coffre. Je ne vous avait pas dis que j'avais vécu dans ma voiture? Eh bien elle contenait toujours des tas de trucs... Et comme j'allais souvent à la plage en voiture, forcément, j'avais ma serviette dans le coffre. Ma serviette. Mot singulier. Car oui, il n'y en avait qu'une... Je revins en courant vers Caly, me rapprochant à chaque pas de son corps qui était loin de me laisser indifférent, puis je lui tendis ma serviette:

« Tiens, je n'ai que celle là... Tu n'as qu'à te sécher... Moi ça ne me dérange pas tant que ça... »

Après tout, je finirais bien par sécher tout seul. Et je comptais bien que Caly cache ce corps nu avant que j'en fasse ce que le mien me dictait...

« Alors ca t'a fait du bien? »

Lui demandais-je pour voir si elle avait apprécié son bain de minuit et si ses idées étaient devenues plus claires avec l'eau froide...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeMar 7 Aoû - 20:07

Fallait dire qu'elle n'avait pas vraiment pied, et Aiden était un peu plus stable et plus confortable que cette petite bouée. Et oui c'est ça d'être petite ! Mais ça a certains avantages ! Elle remarqua ensuite que le jeune homme ne se sentait pas vraiment à son aise. Bon, pas étonnant, vu qu'elle était accroché à lui, complètement nue. Et il lui avait prouvé qu'il ne restait pas si indifférent que ça. Surtout que par la suite :

« Tu as d'autres jeux de ce genre ou... ? »

Elle aurait bien voulu savoir s'il comptait vraiment dire quelque chose après son "ou", mais elle en doutait, c'était une façon de parler, une façon d'engager la réponse de l'autre. Elle se mit à réfléchir, en caricaturant, puisque après tout, elle était encore amochée par l'alcool et qu'elle vivait des moments méga adrénalinant. Elle ne pouvait rêver mieux. En plus le brun l'encouragerait à continuer sur cette voie. Alors oui, elle allait continuer. Suffisait juste qu'elle se creuse un petit peu le cerveau. Pas de jeux, non, il ne valait mieux pas qu'ils aillent trop loin, cela avait déjà été trop loin. Bien sûr elle débourrait et la perspective de pouvoir coucher, avec un quasi inconnu, dans l'eau, avait quelque chose d'intéressant et de tentant. Alors pourquoi se priver ?! Parce qu'elle était encore un peu bourrée. Mais si elle ne le faisait pas maintenant, elle ne le ferait jamais. Et il n'avait pas l'air de vouloir lui forcer la main et d'être totalement incontrôlable. Non. Ce n'était pas une bonne idée.
Elle se mit à lui sourire, passa sur son dos et lui murmura :

- Et si on sortait de l'eau d'abord ?


Oui elle avait la flemme de nager jusqu'au large, et puis l'excuse du "je suis bourrée" fonctionnait toujours non. Mais en guise de remerciement, elle ne put s'empêcher de nouveau de déposer un baiser sur le joue du brun. Trop câline et trop affective quand elle est bourrée, à peine sympathise-t-elle avec une personne. Désespérante. Mais bon, elle ne s'en rendrait compte que le lendemain que son comportement n'était pas vraiment adéquate avec ce jeune homme bien attentionné envers elle. Mais elle voulait surtout lui montrer qu'elle lui était reconnaissante. Un peu trop peut-être, mais c'était le seul moyen qu'elle trouvait pour le lui exprimer.
Puis tout en revenant vers le large, elle se mit à réfléchir à ce qu'ils pourraient bien faire, après s'être rhabiller bien sûr ... Merde, ils allaient être trempés. A moins que ...

- Dis t'as pas une serviette dans ta voiture par hasard ?!

Elle se doutait bien de la réponse, mais sait-on jamais, peut-être que oui après tout.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeLun 6 Aoû - 14:54

Après avoir éclaté de rire, lorsque je lui proposai son gage, Caly écarquilla les yeux. Il faut dire que c'était assez inattendu... Mais j'avais sortis le seul truc qui m'était passé par la tête. Je n'avais pas vraiment d'imagination pour trouver un gage, et puis, j'étais un mec... C'est alors qu'elle se remit à rire, je me demandais si elle allait le faire ou pas. Mais après tout, ce n'était pas grand chose. J'avais un sourire moi aussi en la voyant ainsi. Elle était encore éméchée, je ne voulais pas abuser d'elle, mais je trouvais cette situation tellement drôle une fois que je ne m'inquiétais plus pour son cas. Se souviendrait-elle de tout cela le lendemain? Je ne sais pas, mais elle m'agrippa alors le coup, comme dans un feuilleton hollywoodien, sortant le grand jeu. Elle prenait son gage très à cœur, j'aimais bien les gens qui s'investissaient comme ça... surtout pour ça on va dire.

Je sentais son poids sur moi, heureusement que j'avais pied, sinon elle nous aurait surement coulés, bien qu'elle ne soit pas vraiment lourde, mais c'était comme si elle s'était laissée tomber, en prenant appuie sur mon corps. En parlant de corps, le sien était toujours aussi nu, mais vraiment trop prêt de moi cette fois. J'en profitais un peu, j'avoue... mais qui ne l'aurait pas fait? Pourquoi j'avais choisis ce défis? Je ne comptais pas me laisser tenter, je ne voulais pas abuser d'elle dans son état, et là, en lui demandant ça, je jouais avec le feu, comme si je testais mes limites... Je n'avais pas de limites, c'était mon grand problème. Je n'arrivais pas à me raisonner. Je n'étais pas quelqu'un de raisonnable. La raison et moi, je dirais même que ça faisait deux. Mais je respectais les femmes, envers et contre tout. Non, je ne la violerais pas...

Enfin, pour violer quelqu'un, il fallait déjà qu'il soit non consentant... Alors qu'elle, elle ne semblait pas offusquée le moins du monde par ce défis, elle m'embrassa franchement, brièvement. L'alcool l'aidait surement il faut dire... C'était mouillé, mais agréable quand même. Enfin rien de sérieux dans tout cela bien sur, ça avait été rapide, juste un baiser qui ne signifiait rien. Ma récompense suite à ma victoire.


« Bon... Eh bien... »

Déclarai-je suite à ça, en m'éclaircissant la voix, pour passer à autre chose. Mais je ne savais pas quoi rajouter... Pourtant, je n'étais pas mal à l'aise, Caly ne m'intimidait pas dans l'état dans lequel elle se trouvait. Je parle de l'alcool bien sur... parce que son corps nu, ca c'était autre chose... Il ne fallait pas que je pense à ça. Heureusement que l'eau était froide, ca me remettait les pendules à l'heure.

« Tu as d'autres jeux de ce genre ou... ? »

Ou quoi? Ou rien. J'avais continué ma phrase, attendant qu'elle se détache de moi car là, j'avais du mal à me concentrer. La situation me paraissait tellement surréaliste. Je demandais à une jeune femme nue et à moitié saoule si elle avait des jeux à faire dans l'eau, à une heure très tardive. Une soirée comme ça, ça n'avait vraiment rien de mes soirées habituelles au bar.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeDim 5 Aoû - 0:59

La sportive était prête plus que jamais. Sauf qu'elle avait trop bu et sentait ses forces l'abandonner. Merde. Mais elle n'allait pas abandonner pour autant son propre défi, ça non, plutôt crever ! Et elle se donnerait à fond ! Non pas seulement par esprit de compétition, mais surtout pour essayer de se sentir encore un peu mieux par la suite. Elle qui croyait que l'eau froide suffirait à remédier, ce n'était apparemment pas suffisant.
Elle fut bien contente quand il accepta son idée.

« Ok, ca marche ! Mais tu ne sais pas à qui tu te mesure !
- Toi non plus ...
- Quand tu veux ! »

Elle partit en crawl au quart de tour. Elle avait toujours été douée dans tous les sports, y compris la natation. Mais cela avait toujours été le seul sport qu'elle n'aimait pas vraiment et où elle ne se donnait jamais à fond. Pas cette fois-ci. Toute de façon, si elle ne le faisait pas, elle coulait, alors autant y aller à fond. Elle avait envie d'y croire et y croyait. Mais elle s'amusait aussi. C'était sûrement du à son euphorie et à son partenaire. Si elle avait fait tout ça toute seule, cela n'aurait jamais été aussi fun. Du coup elle était bien contente de l'avoir rencontré. Elle ne réfléchissait à rien d'autre à part à nager le plus vite possible. Elle voyait de temps en temps Aiden nager à ses côtés. Mais c'est un mec, plus grand qu'elle, elle n'avait donc quasi aucune chance de le battre. Mais elle se plaisait à croire que si.
Elle toucha la bouée rouge, juste quelques instants après le brun. Crotte. Mais elle se mit à rire. Allez savoir pourquoi. Mais elle était à bout de souffle, et cela devait donner un drôle de spectacle. Enfin bref. Elle reprenait un peu d'air dans ses poumons et regardait le vainqueur.

« Embrasse moi. »

Elle écarquilla les yeux, surprise. Pas tant par ce qu'il avait dit, mais par sa façon de l'avoir dit et qu'il lui dise ça en fait. Lui. Il n'avait pas montrer le moindre intérêt pour elle, alors elle trouvait ça bizarre. Mais après tout, c'était juste pour donner un défi, comme ça, et il n'avait trouvé que ça. Et puis de toute façon, un baiser n'était qu'un geste innocent, pas de quoi en faire tout un plat. Surtout qu'elle était célibataire maintenant. Elle s'en fichait, elle pouvait faire ce qu'elle voulait, même embrasser un mec séduisant dans l'eau complètement nue. Un peu dangereux, mais ce n'était pas ce qu'elle recherchait après tout. Oui voilà, il voulait toujours lui donner autant d'adrénaline. Adorable ! Elle s'extasiait sûrement un peu trop. Tellement qu'elle se mit à rire d'un coup. Pas bien longtemps, puisqu'elle s'agrippa au coup du brun et l'attira contre ses lèvres pour lui donner un baiser franc, langoureux et assez bref. Il ne faut pas abuser des bonnes choses (a). A vrai dire cela l'amusait toujours autant. Même si elle avait apprécié ce baiser et qu'elle se serait bien volontiers à continuer. Mais ce n'était qu'un défi et que jamais plus elle ne le reverra après cette soirée, qui l'aura fait revivre une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeJeu 2 Aoû - 10:07

J'observai Caly pencher sa tête en arrière, pour se rafraichir. Ca devait surement lui faire du bien, après tout l'alcool qu'elle avait bu. De l'eau froide, il n'y avait rien de tel pour retrouver ses esprits. Et je remarquai qu'elle avait l'air de se sentir mieux... Je remarquai également l'eau qui montait et descendait, laissant apparaitre ou disparaître sa poitrine... Mais ça, ce n'était qu'un détail, non? Et pourtant, j'avais du mal de m'en détacher. C'est fou ça, c'est juste des seins, un trait morphologique totalement naturel et normal. Toutes les femmes en ont après tout, soit plus de la moitié des gens ! Or là, j'avais le plus grand mal de ne pas me focaliser la dessus. J'étais un homme, voilà tout, ca m'excusait... Heureusement qu'elle ne pouvait s'en rendre compte, vu la position dans laquelle elle se trouvait.

Lorsqu'elle se remit droite, je détournai le regard pour admirer un peu la vie de la mer la nuit. Cette étendu noire infinie... Je trouvais ça magnifique. C'est alors qu'elle proposa un petit jeu... Hum hum... Je me demandais bien quelle sorte de petit jeu elle avait en tête. Je me tournai vers elle, interrogatif. Elle avait éveillé ma curiosité. J'aimais les défis, les jeu, les paris, etc. J'avais un esprit de compétition assez développer j'avoue. Et je n'aimais pas perdre. Enfin, lorsqu'il s'agissait de choses sérieuse bien entendu. Un défis entre amis, il n'y avait rien à perdre, je n'étais pas mauvais joueur, je savais reconnaître plus fort que moi lorsque j'en croisait. Mais dans les rues, tout prenait une autre dimension. Nous nous battions pas contre des amis, loin de là, et nous risquions beaucoup plus gros, jusqu'à notre propre vie...

La jeune femme développa alors son idée. Faire une course jusqu'à la bouée rouge un peu plus loin. Je la regardai étonné, comme si elle avait perdu d'avance. J'étais très bon nageur, ok, ca elle ne le savait peut-être pas, mais surtout, elle désoulait seulement, elle serait beaucoup moins performante. Et puis, je n'étais pas macho, mais un mec comme moi contre une femme comme elle, le résultat était facilement fait d'avance. J'étais grand, et elle petite. Je faisais un pas quand elle en faisait trois. Ca serait surement la même chose dans la mer... Mais il n'y avait pas grand chose à perdre: juste un gage. C'était bon enfant. Et j'avais envie de m'amuser un peu avec elle, quite à me laisser battre, je ne sais pas encore. Il faut dire que si je gagne, je ne sais pas quel gage je pourrais lui donner... Enfin j'avais pris ma décision, en même temps, cela nous réchaufferait.


« Ok, ca marche ! Mais tu ne sais pas à qui tu te mesure ! »

Je n'aurais jamais dis sur un ton vantard, car je ne l'étais pas pour deux sous. C'était une sorte de petite blague, pour marquer notre concurrence. Ici, le but était de s'amuser, c'est tout. Je lui renvoyai son sourire, puis j'ajoutai:

« Quand tu veux ! »

J'attendis qu'elle parte, de toute façon j'avais le temps de la rattraper. Le lièvre et la tortue? Je ne connaissais pas cette histoire. On ne me l'avait jamais raconté. Je vous ai dis que je n'avais pas connu mes parents?
Bref, la jeune femme partie à vive allure, c'est qu'elle avait l'air de vouloir gagner ! Cela m'amusait encore plus. Je me mis donc à sa poursuite, comme si je la rattrapait pour... pour... Comme si je la rattrapait. Ce que je fis. En même temps, ce n'était pas bien étonnant. J'étais très sportif, et la natation, ca me connaissait bien. Je restai néanmoins à son niveau, pour que le jeu en vaille la peine et qu'elle puisse espérer gagner jusqu'où bout. Et arriver là, j'hésitai sérieusement à la laisser gagner. Mais je pense qu'elle était loin d'être bête, elle aurait compris et n'aurait pas apprécié que je ne joue pas le jeu... Alors je la dépassai, et je m'agrippai à la bouée rouge un peu essouflé. J'avais gagné, mais je ne comptais pas en faire tout un plat. Elle arriva peu de temps après. Je compris rapidement que je devais lui trouver un gage, mais je n'avais pas vraiment d'idée à part...


« Embrasse moi. »

C'était sortis sortis tout seul. Je ne reconnu pas mes paroles. C'était vraiment moi qui avait dis ça? Ce n'était pourtant pas dans mes habitudes... Peut-être que si je n'avais pas un peu bu moi aussi... Si je n'avais pas gagné cette course... Si elle ne s'était pas trouvée nue... Ça fait pas mal de si. Je regrettai aussitôt mes paroles. Allait-elle le faire? Un baiser n'engageait rien après tout. C'était juste une récompense pour avoir gagné.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeMer 1 Aoû - 20:40

Toute cette histoire, tous ces doutes que Calypso pouvait avoir, ce n'était rien, puisque finalement son destin était déjà écrit et elle le sentait au plus profond de ses tripes. Ce n'était pas cette décision qui était le plus difficile non, c'était le fait d'abandonner toutes ces bonnes rencontres qu'elle avait pu faire depuis ces deux années, qu'elle avait passé ici. Mais elle voulait garder contact, et elle garderait contact, même si ça risquait de devenir de plus en plus délicat au fil des années.
Aiden faisait étrangement parti de ses bonnes rencontres. Elle s'était presque sentie de suite à l'aise avec lui. Bon, d'accord, c'était en parti à cause ou grâce à l'alcool. Mais elle s'en fichait, elle se sentait aller mieux, malgré le fait que les effets de l'alcool commençaient à disparaître. Fallait dire que l'eau froide l'avait de suite revigorer et redonner presque tous ses esprits. Bien sûr elle était encore un peu euphorique, mais sentait tous son corps et se sentait assez en forme pour restait au dessus de l'eau et pour ne pas couler. Elle ne s'était quand même pas aventurer bien loin du bord, et elle avait encore pied.

« Ouah elle est fraîche !!
- Complètement d'accord avec toi ! »

D'ailleurs s'ils ne faisaient qu'attendre dans l'eau de la sorte ils finiraient par devenir des glaçons, c'était certain ! Mais elle allait bien pour l'instant et le froid lui redonnait bizarrement ses forces et ses esprits. Elle plongea la tête en arrière pour remettre ses cheveux en place et en arrière. Se rafraîchir le visage après une bonne dose d'alcool faisait un bien fou. Mais plus elle revenait sur terre en quelque sorte, plus elle se disait que ce n'était peut-être pas une bonne idée de se retrouver complètement nue dans l'eau avec un autre garçon, autre que Cedric. Étaient-ils encore ensemble après tout ?! Elle allait bientôt partir et à chaque fois qu'ils se voient tous les deux, cela part en cacahuète et ils s'engueulent. De toute façon, cela ne changeait rien, puisque après la remise des prix, elle partirait, pour ne pas revenir avant très longtemps. Alors autant qu'elle s'amuse jusqu'au bout et jusqu'à la fin. Surtout que Aiden était sacrément bien foutu, de ce qu'elle pouvait apercevoir. Au moins elle avait une bonne vue, même si cela lui rappelait qu'au final elle avait déjà trompée Cedric avec Max. Quelque chose lui disait que même si elle reprenait ses esprits peu à peu, elle ne pourrait résister.
Depuis ces deux petites années, Caly' s'était considérablement décoincée et osait faire des choses toutes plus folles les unes que les autres. Celle-ci en faisait bien sûr partie, sachant tout de même que cela pouvait bien vite déraper. Mais c'est ce qui faisait parti des risques et de l'adrénaline qu'elle aimait tant.

- Un petit jeu, ça te tente ?

Comme si la situation n'était pas déjà assez dangereuse, il fallait qu'elle en fasse davantage. Peut-être qu'il refuserait après tout. Mais il était déjà là, il n'avait pas fait tout ce chemin avec elle, pour finalement se défiler face à un petit jeu de plus ?! Enfin, c'est ce que Caly' supposait. Elle proposa alors son jeu :

- On fait la course - à la nage bien sûr - jusqu'à cette bouée rouge là-bas ! Le gagnant donne un gage au perdant ! Ça te va ?


Caly' lui offrit son plus beau sourire, espérant qu'il accepte. C'était ça ou elle devenait un glaçon.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeLun 30 Juil - 10:19

La jeune femme n'avait pas l'air de vouloir se dégonfler, bien au contraire, notre petite course avait l'air de l'avoir remonté à bloc. Tant mieux. Je sentais que cette soirée allait être sympa. Caly était le genre de femme avec lesquelles je n'allais pas m'ennuyer. Elle répondit ensuite à ma question, à savoir si elle avait son maillot de bain, en me demandant si j'avais été élevé dans un couvant. Je fus franchement mort de rire intérieurement. J'appréciais sa répartie. Et surtout concernant mon éducation et ma vie passé, si elle avait su... Vraiment rien à voir avec un couvant, je dirais même tout l'opposé. Je ne pu m'empêcher de laisser entendre un rire étrange. Je ne comptais pas lui raconter ma vie, ou me justifier de quoi que ce soit. Elle pouvait bien penser ce qu'elle voulait, et de toute façon, elle avait dis ca plus par blague qu'autre chose, même s'il est vrai qu'avec les femmes, j'étais assez en retrait, parce que je les respectais. Une autre aurait pu être pudique. Ce n'était pas le cas de Caly. Tant mieux, cela réglait le problème du maillot de bain. Il est vrai qu'en y repensant, elle avait parlé d'un bain de minuit, et il n'y avait pas besoin de vêtements pour ce genre de choses, mais comme ces paroles étaient celles d'une femmes bourrée, j'étais loin de penser qu'elle allait les mettre réellement en pratique.

C'est alors qu'elle vint me déposer un baiser sur la joue. Totalement inattendu. Je ne savais pas du tout comment régir face à ca. Mais je n'y accordais pas une grande importance, vu l'état euphorique dans lequel elle se trouvais. Je fis donc comme si de rien était, comme si c'était naturel. Pourtant, rare était les personnes m'ayant montré ce genre d'affection, je veux dire, physiquement. Les câlins et tout ça, ce n'était pas du tout mon truc, elle m'avait pris au dépourvu. Elle enleva ensuite ses chaussures, puis ses fringues, et se dirigea vers la mer en sous vêtements, se tournant vers moi pour me demander de la suivre, d'un air complice.


« J'arrive ! »

Déclarais-je un peu con, me rendant seulement compte que j'avais moi même l'intention d'aller me baigner avec elle. Il faut dire que son petit strip tease, qui n'en était pas vraiment un mais quand même, avait eu le don de m'égarer quelques instants dans mes pensées. Apparemment, Caly préférait garder ses sous-vêtements. L'inverse m'aurait franchement étonné, quoi que en étant bourrée... Ce n'était donc pas un réel bain de minuit.
J'enlevai moi même mes chaussures, mon T-shirt et mon pantalon, me retrouvant en caleçon, la suivant dans son idée. Haa, ce qu'il ne fallait pas faire pour réconforter une femme, je vous jure. Quelle drôle de situation... Je n'aurais jamais parié que ma soirée prendrait cette tournure. Et lorsque je relevai la tête pour voir où en était Caly, ma bouche resta ouverte un léger instant. Elle était totalement nue.


« Haa... »

Laissais-je doucement entendre, juste pour moi-même. Ce n'était pas un 'haa' problématique, mais plutôt un 'haa' surpris, ébahis même. Car il n'y avait pas de problème en soit, juste le fait d'avoir une jolie vue sur une femme nue seule au beau milieu de la nuit se baignant dans la mer... Si c'était un problème. Et pas le moindre. Je respectais les femmes. Je les considérais. J'essayais de me raccrocher à cette pensée au maximum, mais franchement, mes envies étaient soudain devenues tout autres. Je ne voulais pas profiter de son état d'ivresse, mais c'était vraiment plus que tentant... Il ne fallait pas trop me chercher, dans n'importe qu'elle domaine que ce fut, car bien que j'en eusse pas l'air, je régissais au quart de tour. Bon. Gardons notre calme et notre concentration...

Je m'approchai de la mer, la suivant, hésitant presque à enlever mon caleçon, mais je savais que si je faisais ca, ca en était finis pour elle, j'allais lui sauter dessus sans qu'elle n'ait rien eu le temps de comprendre... Garder mon caleçon était donc indispensable pour sa propre sécurité, et pour éviter mes dérives dignes d'un vrai pervers. A quand remontait ma dernière fois? Hum... Trop longtemps à mon goût. Ok j'avoue, j'étais en manque. Mais penser à ca ne m'aiderait pas.

Rapidement, je plonge d'un coup dans l'eau salée. Voilà qui me rafraichirait les idées. J'étais venu à son aide, et non pour empirer sa situation. Après, tout dépendrait de ce qu'elle voudrait, mais sachant qu'elle était saoule, je ne voulais rien faire qu'elle puisse regretter ensuite. Je sortis la tête hors de l'eau, j'avais bien pensé: ca me calma un peu.


« Ouah elle est fraîche !! »

Lui dis-je en me rapprochant d'elle pour voir comment elle se sentait, un peu étonné de voir cette température si froide. Pourtant, je n'avais pas froid pour autant. J'avais eu l'habitude du froid, je ne le craignais pas, je n'étais pas frileux. Serait-ce son cas? D'ailleurs, était-ce prudent avec tout l'alcool qu'elle avait pu ingurgiter?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeDim 29 Juil - 17:45

Même si l’adrénaline de la vitesse et des virages serrés avaient fait un peu redescendre l’alcool dans le sang de la sportive, cette dernière était toujours bien amochée. Elle ne se rendait pas vraiment compte de ce qu’elle faisait et de ce qu’elle disait. Elle n’avait aucun contrôle de soi. C’était sûrement pour cela qu’elle avait continué à boire, qu’elle s’était assise et même allongé par terre et qu’elle était monté dans une voiture avec un total inconnu. Mais bon, ce n’était pas comme si elle avait de quoi avoir peur. Elle sait très bien se défendre – peut-être un peu moins en étant bourré – et ce Aiden ne semblait pas être un mauvais bougre.
Ce qu’il lui avait fait vivre, lui avait fait sacrément du bien. Elle en avait vécu des choses mais les meilleures restaient celles où elle risquait la mort. Ce mot ne lui faisait plus peur. Certes son corps avait toujours peur lui, mais elle sait à présent s’en servir pour ressentir de bonnes choses, comme l’adrénaline. Son cerveau a depuis bien longtemps surpassé son corps. Ce qui au fond n’est pas chose facile.

Caly’ avait donc toujours envie d’un bon bain de minuit. Elle avait envie de se sentir en vie, de faire des choses folles. Elle aurait aimé les faire avec Cedric, ou bien avec Alecto, mais ils étaient devenus inaccessibles ces derniers temps et elle se sentait encore plus abandonné. Donc à quoi bon rester à Miami, à l’université, alors que l’armée lui tendait les bras. L’éloignement lui ferait certainement du bien et elle pourrait y voir davantage plus clair sur ses sentiments et sur ce qu’elle veut vraiment.
Aiden avait décidé de prendre la proposition de Caly’ comme un défi, ce qui eu pour effet de faire sourire la jeune femme, qui s’accrocha à la porte quand il démarra au quart de tour. Un fou rire s’empara d’elle et profita encore de cette course. Quelques minutes plus tard, il s’arrêta et annonça qu’ils étaient arrivés. La sportive allait descendre mais elle vit la portière s’ouvrir. Ce qu’il était choupinou celui là ! A ses petits soins ! Et elle appréciait.

« Bon, j'espère que tu n'es pas frileuse, c'est trop tard pour te dégonfler maintenant !

- Jamais ! »

Ils se dirigèrent ensuite vers la mer. Elle respira le bon air frais et écouta les vagues s’échouaient sur le sable. Cela devait être une mort agréable. Seul, dans l’élément le plus fort et le plus indispensable. Pourquoi avoir de telles idées ? Merci l’alcool, il la rendait plus faible et elle avait horreur de ça. Elle respira de nouveau, mais pour évacuer toutes ces pensées malsaines.

« Heu... Tu as ton maillot de bain sur toi au fait?

- … T’as grandi dans un couvant ou quoi ?! »

Elle s’était retournée vers lui, perplexe. Il était sérieux ? Il savait ce que cela voulait dire bain de minuit ?! Sûrement pas apparemment. Mais elle se mit à sourire à la fin de sa petite remarque, alla lui déposer un baiser sur la joue, ôta ses chaussures, enleva son haut qu’elle balança, ainsi que son pentalon et s’avança toujours de plus belle vers l’eau.

« Bah alors, tu viens ?! »

Elle lui lança un petit clin d’œil, qu’il n’était peut-être pas en mesure de voir, vu la nuit qui était tombé depuis bien des heures sur la ville. Elle finit par enlever ses sous-vêtements et coura dans l’eau, histoire d’être sûr de ne pas trop sentir le froid. Un petit coup dans le cou, sur le ventre, et plouf ! Elle plongea dans l’eau. Glagla.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeMer 18 Juil - 22:32

J'étais content de voir Caly plus enthousiaste, même si je l'avais trouvé étrangement très belle dans le pitoyable état ans lequel elle m'était apparue, telle une hallucination. Elle m'avait informé que la vitesse était son péché mignon, j'avais donc bien deviné. Elle m'avait même adressée un clin d'oeil. Je trouvais très bizarre la façon qu'elle avait de retrouver rapidement son moral, alors qu'au fond, elle n'était pas bien. Etait-ce sa carapace, très bien dissimulée? Ou cette fille changeait-elle facilement d'humeur? Je ne savais pas, mais j'étais heureux de pouvoir être l'auteur de sa transformation.

Quand je lui avais demandé ce qu'elle en avait pensé, elle cria haut et fort que c'était démentiel. Ouais, elle pouvait le dire! Je constatai avec joie que nous étions sur la même longueur d'ondes sur ce plan là. Au moins, elle n'avait pas eu peur, ne m'avait pas supplié d'arrêté, tout comme elle n'avait pas été malade... Elle m'avait demandé de l'adrénaline, et elle en voulait vraiment, elle n'avait pas dis ca comme ca juste pour se donner un rôle de rebelle ou de sportive: elle l'était vraiment. Et c'est justement ce genre de personnes que j'appréciais, les personnes qui me ressemblaient... Elle avait dis quoi ensuite? Que j'étais vachement fort? Je détournai le regard, un peu amusé, un sourire en coin aux lèvres. Elle exagérait, elle devait avoir trop bu. Pourtant, c'est vrai, j'étais très fort dans le domaine, mais trop modeste pour le reconnaître ou m'attribuer un quelconque mérite. Je n'avais pas l'habitude des compliments. Je ne m'en faisais pas moi-même. C'était comme si je n'acceptais pas l'idée que je puisse être doué pour quelque chose... Comme si je me condamnais à ne pas valoir grand chose. Je ne voulais pas reconnaître mes qualités, mes talents, ou encore mes faiblesses comme la pitié, l'empathie, ou la sensibilité.

Puis, la jeune femme me demanda si ca tenait toujours pour le bain de minuit. Elle ne perdait pas le nord. Elle avait voulu de l'adrénaline, et de l'eau froide, elle avait eu la première partie. Quand à moi, je lui avait affirmé qu'elle aurait son bain, alors elle allait l'avoir, je tenais parole lorsque j'estimais que la personne à laquelle je l'avais donné le méritait.
Je ne remarquai même pas qu'elle m'adressait un sourire coquin, j'étais complétement nul en drague, je ne voyais pas la plus part des insinuations ou sous entendus. J'étais quelqu'un de trop pragmatique, quand je voulais quelque chose, je n'avais pas l'habitude d'y aller par quatre chemins, tout comme quand je pensais quelque chose, je le disais clairement. Aussi, si j'avais voulu faire quoi que ce soit avec cette jeune femme, j'aurais agis directement, ou je le lui aurait demandé. Le problème? Il y en avait deux: d'une part, j'étais bien trop timide avec les femmes pour ça, elles m'impressionnaient trop. D'autre part, je n'étais pas un pervers qui ne les voyait que comme des objets sexuels, je les respectais trop.

Jelle me lança alors une sorte de paris, du moins, ce fut comme ca que je le pris. Elle avait affirmé sur un ton certain que je pouvais être à la plage en moins de deux...


« Paris tenu ! »

Déclarai-je en appuyant sur un chronos qui se trouvait sur le tableau de bord. Dieu sait qu'il m'avait servis de nombreuses fois... Je démarrai aussitôt en prenant la direction de la plage. Si la route avait été sinueuse dans le parcours où je nous avais amené, j'avais emprunté cette fois un raccourcis, le long d'une voie ferré, qui allait donc tout droit. Mon pied appuyé à fond sur l'accélérateur, je voyais sans la regarder la petite aiguille rouge de la vitesse qui montait à une vitesse affligeante. Impertinente même. Puis sérieusement inquiétante... Je regardai la jeune femme, d'un air de défis, alors que l'aiguille frôlait la barre des 250 km/h. Puis je du ralentir rapidement, pour prendre un virage, puis un autre. Je traversai ensuite l voix ferrée, alors que les barrières annonçant le train commençaient à se baisser, puis traversai deux ou trois intersections en passant aux feus rouge. De toute façon à cette heure-ci, il n'y avait personne. Et puis, je n'avais jamais perdu mon permis de conduire, depuis le temps que j'enfreignais ces règles...
Je garai la voiture à l'entrée de la plage en appuyant sur le chronomètre.


« Terminus ! »

3 minutes 55 secondes. Évidemment, l'expression en moins de deux était une expression. Et d'ailleurs, ce paris n'en était pas vraiment un. Je savais bien que de là où l'on avait démarré, 2 minutes auraient été impossibles à tenir. Mais bien que modeste, j'étais quand même satisfait de mon temps. Cependant, je n'en dis rien pour autant, se venter, c'était tout sauf moi, je préférais le garder pour moi. Et puis, Caly s'en rendrait compte toute seule, c'était inutile de dire quoi que ce soit. Je tournai les clés et coupai le moteur, et m'adressai à Caly:

« Bon, j'espère que tu n'es pas frileuse, c'est trop tard pour te dégonfler maintenant ! »

J'ouvris la porte de la voiture. Faire des trucs de fous de ce genre, ca m'avait toujours beaucoup plut. Et si cette jeune femme voulait se baigner, je comptais bien me joindre à elle. J'étais comme ça, je ne pouvais pas regarder les choses se faire sans bouger, sans réagir. Et puis, autant partager ce moment. Je claquai la porte et fit le tour de la voiture pour ouvrir celle de la demoiselle. De la galanterie? Non, pas vraiment... Je n'avais pas eu l'éducation pour, je ne savais pas faire ce genre de petites choses qui se font dans les règles... Disons que je voulais plus l'aider qu'autre chose, il ne fallait pas oublier qu'elle était à moitié saoule. Enfin, peut-être que notre petite escapade en voiture lui avait rafraichis les idées... Sinon, l'eau le ferait. Elle devait être bien froide cette nuit. Pour ma part, je n'étais pas très frileux, j'avais souvent dormis dehors, quel que soit le temps, alors je m'étais habitué à faire avec, mon corps s'était endurcis.

Je me diriger avec la jeune femme vers la mer, marchant dans le sable. Je n'avais pas eu besoin de la porter cette fois, elle était apte à mettre un pied devant l'autre. Mais je restais tout de même près d'elle au cas où elle perdrait l'équilibre. C'était dans ma nature d'être protecteur, surtout envers la gente féminine. Nous marchâmes quelques instants, seuls sur cette plage déserte. Personne en vue. Cela m'étonnais... Moi qui avais l'habitude des nuits agitées... Mais à cette heure-ci à cette endroit, il fallait croire qu'il n'y avait que deux fous comme nous pour avoir eut cette idée. En même temps, j'avais volontairement choisi un endroit peu fréquenté, je n'aimais pas vraiment la foule... Et puis, je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je ne voulais pas qu'on nous voit. Peu être par égoïsme de garder cet instant juste pour nous.

Je me tournai vers elle, remarquant seulement qu'elle s'était attaché les cheveux. Le genre de détail sur lequel je ne m'attardais pas, j'étais un mec après tout... Avait-elle fait ca sachant qu'elle allait aller dans l'eau? Je ne sais pas, mais c'est une autre question qui me vint sur une toute autre prévision pour se baigner...


« Heu... Tu as ton maillot de bain sur toi au fait? »

C'était tout moi ça, s'inquiéter des choses une fois que je me trouvais quasiment devant le fait accomplis. Il était bien temps de penser à ca! Pour ce qui me concernait, je m'en fichais royalement, j'irais avec le short que je portais, en enlevant simplement mon T-short. Mais pour une femme, je doutais que ce soit si simple. Elles me paraissaient en général si pudiques...

Nous arrivâmes devant la mer. Je regardai quelques instants les vagues, puis me tournai vers elle pour voir ce qu'elle comptait faire. Allait-elle se dégonfler? Après tout, il faisait nuit noir, ça aurait pu facilement faire peur à quelqu'un qui n'était pas très bon nageur. Pour ma part, je ne comptais pas y aller si elle décidais de changer d'avis, c'était son idée après tout, et ce qui me tentait, c'était le fait de faire ça à deux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeLun 16 Juil - 22:57

La sportive scrutait le visage de son camarade. Allait-il accepté ? Bizarrement, elle sentait que oui. Alors elle attendait sa réponse. Il la regardait étrangement. Merde. C'était foutu il la prenait pour une folle. Super. Non ! Il change d'avis. Great ! Elle affiche alors un de ses merveilleux sourire, et se laisse porter avec plaisir. Faut dire qu'elle ne se sentait pas vraiment capable de marcher. Cela tombait parfaitement, comme s'il venait de lire dans ses pensées. Il l'emmena jusqu'à sa voiture. Pas mal du tout. Au moins ils iraient bien plus vite qu'à pied c'était certain. Et elle avait bien fait de pas prendre sa voiture, encore moins sa moto. Il l'attacha et alla s'installer à son tour. Il ne s'attacha pas lui par contre. Elle mourrait d'envie de lui dire de le faire, mais si elle le faisait, elle savait qu'il allait y renoncer quand même et cela allait lui rappeler de mauvais souvenir pour elle. Autant éviter.

« J'espère que tu aimes la vitesse !
- Il semblerait que tu ais trouvé mon péché mignon ! » Lui avait-elle répondu avec un clin d’œil.

Elle avait toujours aimé ça, l'adrénaline et toutes les sensations fortes qui pouvaient exister. En même temps, ce n'était pas pour rien qu'elle était dans la confrérie des sportifs et qu'elle voulait rentrer dans l'armée l'année prochaine. Mais elle n'avait même pas la force de parler de sa vie, de lui dire tout ça. Elle était bien trop hypnotisée, dopée, par la sensation des virages que prenait le fameux Aiden. Finalement le mot "adrénaline" rejoignait beaucoup d'opportunité. Elle fermait les yeux et se laissait aller, lui faisait confiance et se croirait tout droit sortie d'un film des Fast & Furious. Du très bon quoi ! C'était certain, il s'y connaissait le gars et pas besoin d'être devin pour le voir ou le deviner.

« Alors?
- WAHOUUU c'était démentiel !! T'es vachement fort dis moi ! »

C'était même à couper le souffle ! Elle avait carrément planer ! Mais bon, elle n'allait pas non plus lui dire qu'elle avait bien pris son pied, il la prendrait de un pour une vraie folle, et de deux pour une droguée et bourrée de première. Ça l'aurait peut-être déridé qui sait. Parce qu'il ne lui semblait pas l'avoir déjà vu sourire depuis qu'elle avait croisé son chemin. Et pour le coup, elle n'osait pas trop dire de chose, ne voulant pas le faire fuir. Puisque même si il ne souriait pas beaucoup - et qu'elle aimait ça - elle lui en était reconnaissant de ce qu'il faisait pour elle, même si venait de faire quelque chose que lui-même aime. Fin voilà, il ne l'avait pas abandonné et l'avait embarqué avec lui sans broncher.
Elle se mit alors à se recoiffer un peu, ou tout du moins à remettre ses cheveux un peu en place et finit par lui demander :

- Alors, on se le fait ce bain de minuit ? Lui dit-elle avec son petit sourire coquin de bourrée. En même temps, elle opta pour un chignon fait à la va vite. Au moins, elle n'aurait pas ses cheveux dans les yeux s'il continuait à conduire de la sorte. A la vitesse où tu vas, je paris qu'on y est en moins de deux à la plage !! Finit-elle par dire toujours avec son sourire angélique. Là, c'était du bonheur. Finalement elle avait réussi à oublier ses problèmes le temps de quelques minutes grâce à ce garçon, et espérait que cela ne soit que le début.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeMar 10 Juil - 22:44

La jeune femme sembla réfléchir quelques instants à ce que je pouvais faire, puis elle proposa que je lui énumère tous les malheurs du monde, pour qu'elle voit qu'il y a plus malheureux qu'elle. Je n'eus pas à répondre à cette question, car elle enchaina avec autre chose juste après. Si tel avait été le cas, j'aurais pu lui parler d'un tas de trucs, la famine, la maladie, le froid, la pauvreté, la peur, l'abandon, la guerre, la mort... Mais c'était inutile, tout le monde connaissait bien tout ca, et elle l'avait dis elle même. Par contre, j'aurais pu aussi lui raconter certaines périodes de ma vie, qui lui auraient montré qu'elle n'était pas la seul a pouvoir se mettre dans cet état. Mais je ne la connaissais qu'à peine, et elle ne me laissa pas vraiment le temps de répondre... Ce qui n'était peut-être pas si mal. Si je voulais lui changer les idées, ce n'était surement pas en déprimant moi aussi que ca allait marcher.

Sa dernière phrase avait attiré mon attention: personne n'était en danger, enfin plus maintenant. Sans doute avait-elle connu des gens qui n'étaient plus de ce monde... Je gardais cette phrase dans un coin de ma tête, ca pourrait peut-être servir. Caly me proposa alors de faire un truc de fou. Genre se baigner. Ou autre... Je la dévisageai un instant, jugeant son état. Si elle était trop bourré, cela aurait pu être dangereux d'aller à la mer, je ne voulais pas être coupable de sa noyade, et je me voyais mal en essayant de lui faire du bouche à bouche pour la réanimer. Cependant, la mer n'était pas si près d'ici, et Caly n'était pas se bourrée que ca, si son état était si pitoyable, c'était parce qu'elle avait pleuré et que son maquillage avait coulé. Le temps d'arriver à la mer, elle désoulerait peut-être encore un peu... J'optais donc pour cette idée, en trouvant même une autre au passage...


« Ok. Viens avec moi. »

Déclarai-je soudain très réactif. Si elle voulait de l'adrénaline, elle avait choisi la bonne personne. Je préférais de loin les actes aux paroles. Comme elle n'était pas très apte à se lever seule, je décidai de la porter, ce qui était très facile étant donné son poids de plume. En même temps, il faut dire que j'étais musclé... Je me penchai donc vers elle, pour la soulever, sans me soucier le moins du monde cette fois de son contact, allez savoir pourquoi. Peut-être parce que ca paraissait naturel, et que je n'avais pas vraiment le choix.

« Tu vas l'avoir ton bain de minuit ! »

Lui affirmais-je comme si je lui offrait sa revanche sur la vie.

« Mais avant, j'ai une petite idée qui va te plaire... enfin j'espère... »

Je me dirigeai vers ma voiture, garée non loin de là. Une petite voiture d'apparence assez sobre, mais qui roulait du tonnerre car c'était une voiture de sport, et le moteur avait été un peu trafiqué j'avoue... Je la remis sur ses jambes, alors qu'elle s'agrippait à mon épaule pour tenir debout, puis j'ouvris la porte du co-pilote et l'assis sur le siège, lui enfilant au passage rapidement la ceinture.
Je claquai la porte et m'empressai de monter sur le siège conducteur, sans ceinture pour ma part, embrayant la marche arrière.


« J'espère que tu aimes la vitesse ! »

Demandai-je tout de même avant de démarrer, histoire d'être certain de mon coup. Mais vu ce qu'elle m'avait demandé, je n'en doutais pas vraiment...
Comme c'était la nuit, il n'y avait pas beaucoup de circulation, j'avais donc la route pour nous tout seuls. Et je connaissais bien les lieux. Je décidai de l'emmené sur un chemin particulièrement sinueux, que je savais inoccupé.


« C'est partis ! »

Je fis ronronner le moteur, et j'accelérai plein pot. Personnellement, j'aimais beaucoup la vitesse, et j'avais une grande expérience de conducteur pour mon âge, car j'avais beaucoup roulé. Il m'était même arrivé de faire des courses, avec des paris stupides, où l'argent était le plus souvent en jeu. Je n'étais pas assez stupide pour parier ma voiture ou une autre chose que j'allais regretter. Alors que l'argent, j'avais su m'en passer, je trouverais toujours un moyen d'en ravoir.
Et puis, concernant ces courses, le plus souvent, je gagnais, donc le problème ne se posait pas.

Je commençai à prendre sérieusement de la vitesse, comme un pilote sur un circuit, la voiture faisant un bruit d'enfer. Mes gestes étaient agils, habils, précis, rapides et contrôlés, réglés au centimètre prêt. Pour faire ce que je faisais, il fallait de la concentration, et une maîtrise totale du véhicule. Ce n'était pas à la portée de n'importe qui, j'avais beaucoup d'expérience. A chaque virage se créait le suspence de savoir si la voiture allait se décider à tourner ou pas, chose qu'elle faisait finalement toujours au dernier moment, parfois dans un dérapage contrôler, faisant crier les pneus. J'adorais cette sensation que d'un instant à l'autre, tout pouvait s'arrêter. C'était ce qui s'appelait prendre des risques. Si je loupais mon coup, je nous tuais brutalement tout les deux. Caly devait me faire confiance.

A cette pensée, je m'arrêtais alors d'un coup à l'aide du frein main, et me tournai vers la jeune fille pour voir si ca lui avait plut, si elle n'était pas tétanisée ou malade, et si elle en voulait encore. J'avais pour ma part un grand sourire aux lèvres.


« Alors? »

Une chose était sure, c'est qu'elle était encore plus décoiffée qu'à notre rencontre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeMar 10 Juil - 17:24

Alors que Caly' était toujours dans un piteux état, elle se rendit compte qu'elle pouvait totalement faire chier le jeune homme qui était sympa avec elle. Il avait accepté de s'asseoir avec elle, mais quelque chose lui disait qu'elle ne devait pas le retenir. Elle n'avait pas envie de l'embêter, ni d'embêter qui que ce soit avec ses problèmes. C'est vrai, il y avait bien pire dans le monde, comme la famine, la guerre, la maladie. Alors oui elle avait souffert, mais elle était en parfaite santé, avait beaucoup d'argent et ne manquait de rien, à part peut-être un peu d'amour. Mais ses parents l'avaient plus qu'aimé et elle se souviendrait à jamais d'eux. Alors de quoi se plaignait-elle ?! Elle participerait à pas mal de malheur de malheur dans le monde elle aussi un jour, à moins qu'elle soit recruté par le gouvernement comme prévu ... Mais elle était bien loin de cet objectif là pour l'instant.

« Je n'ai pas pris la peine de m'asseoir pour ne rester que si peu de temps ! »

Elle lui sourit de nouveau quand il lui répondit cela. Elle avait dit ça par simple politesse, histoire d'être sûre qu'il voulait vraiment lui tenir compagnie, et le prévenir qu'il pouvait partir à tout moment. Après tout, elle savait très bien se défendre toute seule. Mais ça, pas besoin de le préciser, sinon il risquait de partir plus facilement. Et elle n'avait pas tant envie que ça de se retrouver seule avec la solitude.

« Dis-moi, qu'est-ce que je pourrais faire pour te remonter le moral? Elle se mit à réfléchir, sachant pertinemment qu'il voulait aidé, et que si jamais elle lui répondait "rien", il était fort probable qu'il mette les voiles définitivement.
- Me raconter tous les malheurs du monde ? Je les connais bien sûr, mais j'en oublie toujours et ça me permet de relativiser sur mes propres problèmes, qui au final ne sont pas si graves que cela. Personne n'est en danger, enfin, plus maintenant ... » Au moins ils sont heureux là où ils sont et avec un peu de chance je les rejoindrais bientôt. Pas besoin de rajouter cette phrase, elle allait se faire passer pour une psychopathe qui veut se suicider sinon. Et ce n'était en aucun cas ce qu'elle voulait faire. Et elle ne le ferait jamais.

Et puis elle en avait marre d'être assise par terre comme une idiote. Elle avait envie de faire un truc, un truc fou qui la ferait se sentir en vie. Tu peux peut-être faire autre chose pour moi ... M'aider à me relever et m'accompagner faire un truc délirant ?! ... Du genre un bain de minuit ? J'ai bien besoin d'une douche froide là et d'une bonne dose d'adrénaline !! Pas sûr qu'il accepte, mais vu dans l'état dans lequel elle était, et le soucis qu'il semblait se faire, pas sûr qu'il refuse non plus.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeJeu 5 Juil - 23:51

Caly bu encore quelques gorgées de bierre. Franchement, n'avait-elle pas déjà bien assez bu comme ca? Mais je n'étais pas là pour lui faire la moral. Au contraire, je comprenais son attitude. Elle voulait surement oublier ses problèmes avec l'alcool, sauf que ca n'avait jamais vraiment bien marché comme technique. Enfin, en tout cas, pas quand on boit tout seul dans une rue. Lors d'une fête, ca peut être différent. Enfin moi, je ne vais pas trop aux fêtes, ni en boites d'ailleurs, je préfère les bars tout court, quite à boire, autant aller dans le lieu approprié par excellence. Mais je ne suis pas un alcoolique pour autant, enfin, je l'ai été, mais passons cette partie délicate voulez-vous.

Revenons-en à Caly. Je comprend son attitude. Elle est seul, et appel à l'aide. Parfois, les gens préfèrent rester seuls, mais ca n'a pas l'air d'être son cas. J'ai bien fait d'aller vers elle, je l'empêcherai peut-être de faire une belle connerie, et puis, je lui éviterai de prendre des risques en étant toute seule la nuit.
La jeune fille répond à ma question par ses sentiments: incertitude, souffrance, solitude. Qui n'a jamais connu ca? Je ne sais pas si elle me dit ca parce qu'elle a trop bu ou si elle est du genre à se confier à n'importe qui, mais je la sens sincère. Pourquoi ne pas l'être dans une telle situation? Cela n'aurait servi à rien, son état physique la trahissait. Enfin, en y réfléchissant bien, cela n'avait rien de très confidentiel, puisque je ne savais pas les détails de sa vie qui lui faisait ressentir ca et la mettait dans cet état.
Je n'avais rien répondu à ce qu'elle m'avait dit.
Elle m'informa que je pouvais partir. Si j'avais voulu le faire, je n'aurais pas attendu son autorisation. Mon envie pour l'instant était donc de rester un peu avec elle.


« Je n'ai pas pris la peine de m'asseoir pour ne rester que si peu de temps ! »

Lui fit-je remarquer sur un ton un peu amusé. Je voulais lui remonter le moral, mais je ne savais pas comment, je n'était pas doué pour ca. J'imaginais d'autres hommes la prendre dans leurs bras, ou lui essuyer ses larmes du bout des doigts, mais ce n'était pas moi. Moi, j'étais là, lui offrant ma présence, ce qui n'était déjà pas si mal, incapable de lui accorder la moindre affection physique. Et cela m'agaçait,je sentais bien qu'il aurait fallut que j'agisse différemment. Mais je ne croisais pas une fille comme elle qui pleurait à chaudes larmes tous les soirs... La situation était particulièrement délicate.

« Dis-moi, qu'est-ce que je pourrais faire pour te remonter le moral? »

Autant le lui demander, ce serait plus simple, même si j'étais loin de pouvoir tout faire. Mais on pouvait sortir, changer d'air, ou encore je pouvais la raccompagner chez elle si elle se sentait fatiguée. J'aurais voulu qu'elle me parle et m'en dise plus, qu'elle vide son sac, pour que je puisse mieux la comprendre, mais en même temps, je ne voulais pas qu'elle le fasse si ca la rendait encore plus triste. Ca pouvait soulager ou pas, tout dépendait des gens, et comme je ne savais pas vraiment à quel type de personne j'avais à faire...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeDim 1 Juil - 19:41

Le jeune homme qui était venu la voir s'appelait Aiden. Elle aimait toujours faire de nouvelles rencontres. Bien que là, ce n'était sûrement pas le moment idéal, car elle pouvait fondre en larmes à tout moment. Cela arriva bien plus tôt qu'elle n'aurait pu y songer.

« Tu n'es pas obligée de sourire, tu sais? »

Sans le vouloir, il avait réussi à la faire pleurer davantage, mais juste à lui faire couler davantage de larmes. Seulement, elle ne supportait pas ça, encore moins devant les autres, c'est pourquoi elle s'était empressée de les essuyer avant de lui faire remarquer qu'elle risquait d'être bien trop bavarde et qu'il serait peut-être plus intelligent pour lui de s'enfuir tout de suite. Mais au lieu de cela il lui répondit :

« Ce n'est pas ce que je crois... »

Elle fut de nouveau surprise. Il n'était pas comme tous les autres. Il était ... étrange. Mais dans le bon sens du terme. Enfin, peut-être.Elle sentait qu'elle n'allait pas réussir à le cerner. Mais elle n'en avait surtout pas envie pour l'heure. Elle récupéra sa pinte une fois que le jeune brun vint s'asseoir près d'elle, et en prit deux longues gorgées. Rafraîchissant. Tout était bon pour oublier. Même si l'alcool la mettait face au fait accompli et qu'elle y pensait davantage que lorsqu'elle était sobre. Une façon bizarre d'oublier. C'était plus pour réussir à faire face sans trop souffrir. Seulement l'alcool avait tendance à accentuer les émotions, donc la douleur et la souffrance. Tant mieux. Au moins elle était sûre de ne jamais oublier ses chers et tendres parents.

« Qu'est-ce qui te met dans cet état?
- Des incertitudes, de la souffrance, de la solitude. Rien de bien passionnant à vrai dire ... »

Là, elle ne se forçait plus. Sûrement parce qu'il lui avait dit que cela ne servait à rien qu'elle se force à sourire. Elle ne l'avait pas regardé en lui répondant, mais avait le regard vide, plongé dans sa pinte, qui descendait bien trop vite à son goût. Remarque, au moins elle en serait débarrassée, et pourrait enfin retourner se coucher avec ... Non. Toute seule. Cedric l'abandonnait de plus en plus. A croire qu'il ne l'aimait plus. Elle même n'était même plus sûre de toujours l'aimer. Si seulement cela pouvait la faire se rapprocher de son Alecto de nouveau ... Rah mais non ! Bien sûr qu'elle aime Cedric !

- Je suis désolée. Je ne veux pas gâcher ta soirée. Tu peux partir si tu veux. Lui avait-elle dit avec un demi sourire et en le regardant à peine. Quelques larmes finirent par se frayer un chemin sur ses joues. Elle se sentait terriblement seule depuis quelques temps, alors elle commençait à en avoir l'habitude ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeMar 26 Juin - 23:24

Étonné. Voilà comment je me suis sentis en entendant sa réponse, et surtout lorsque j'ai vu son changement soudain d'attitude. Contrairement à ce que je croyais, elle ne m'agresse pas, et ne m'envoie pas balader. Finalement c'est peut-être ce que j'aurais voulu. Je ne sais pas. Mais me voilà dans de beaux draps maintenant. Elle m'invite à se joindre à elle. Autant jouer le jeu jusqu'au bout. Je commence à m'approcher, alors qu'elle me fait un sourire. Je manque de m'arrêter lorsqu'elle m'informe qu'elle est une vraie pipelette. Je n'aurais pas dis ca en la voyant comme ca... Je pensais que c'était une fille aimant la solitude, et qui souffrait... Peut-être que je m'étais un peu reconnu en elle quelque part. Mais elle vient de tout casser en quelques mots. Finalement, elle a l'air très différente de moi, comme quoi les apparences sont trompeuses. Les pipelettes, j'ai horreur de ca, les gens qui racontent trop leurs vies ou qui parlent pour ne rien dire, ca me gonfle, surtout lorsque ca ne m'intéresse pas... Enfin, comme je ne suis pas très bavard, au moins elle fera la conversation. J'attends de voir comment ca va évoluer.

Je me rapproche donc. Elle a du remarquer que j'avais hésité avec mon mouvement de recul vraiment pas discret. Tant pis. Je m'assois à ses côtés lorsqu'elle me le propose. Je n'ose pas trop la regarder. Quelque chose m'intrigue chez elle. Elle a beau faire comme si tout allait bien, elle ne pleure pas pour rien. Elle se présente, je lui répond simplement:


« Aiden. »

Caly a l'air sociable. Je n'ai donc pas besoin de faire d'efforts, ce qui était appréciable. Je préfère écouter que parler, surtout avec une inconnue. Je suis sur la réserve, distant. Je la regarde un instant.

« Tu n'es pas obligée de sourire, tu sais? »

Je l'avais vu pleurer de toute façon. Elle s'était empressé d'essuyer ses larmes, mais je n'étais pas si naïf. Elle avait dit qu'elle n'était pas sure d'être intéressante, encore moins quand elle pleure comme une idiote dans la rue assise par terre. Je trouvais sa description un peu dure avec elle même. Et c'était justement le fait qu'elle soit dans la rue assise par terre en pleurant qui m'avait intrigué et que je trouvais intéressant.

« Ce n'est pas ce que je crois... »

Je n'étais peut-être pas net, mais je préférais voir les gens tristes ou en colère plutôt qu'heureux. Je détestais les gens heureux, qui sourient à la vie et qui voient tout en rose. Et encore plus les gens amoureux, ils m'étaient insupportables. Personnellement, j'avais une vision beaucoup plus pessimiste de la vie, je ne les comprenais pas. Ils m'énervaient avec tout leur bonheur. Étais-je jaloux d'eux? Je ne sais pas, je n'avais jamais eu droit à mon bonheur... Je ne savais pas ce que ca faisait, je ne pouvais pas les comprendre c'est tout.
Je me demande pourquoi elle pleurait et ce qu'elle voulait cacher. Mais je n'ose pas lui demander comme ca, je n'aime pas trop cette idée mais j'avoue que je suis timide, surtout avec une inconnue, et surtout avec une femme. Là, les deux cas se chevauchaient. Mais Caly a l'air d'être assez cool. Elle a tout de suite été ouverte et n'a pas refusé ma compagnie.

Après un peu de temps, je plonge mes yeux dans ceux de la jeune fille, et voyant en eux sa tristesse, je lui demande:


« Qu'est-ce qui te met dans cet état? »

A part le fait qu'elle ait trop bu bien sur, mais elle verrait où je voulais en venir. Pourquoi lui demandais-je ca? Éveillait-elle ma curiosité? Peut-être. Il faut dire que maintenant que j'étais assis là avec elle, autant essayer de comprendre la situation pour ne pas qu'elle m'échappe. Mais soudain, je me rends compte à quel point ma question est indiscrète. Après tout, elle ne me connait pas, ce serait étonnant qu'elle me confie quelque chose. Surtout que les gens ont du mal à me faire confiance en général, je ne suis pas quelqu'un de très fiable, sauf avec mes amis, et la jeune fille n'en est pas une. Du moins pas encore. On verrait cela plus tard. J'attends de voir ce qu'elle va me répondre, les femmes sont si imprévisibles...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeMar 26 Juin - 17:24

Mais pourquoi donc avait-il fallu qu'elle sorte ce soir ?! Ce n'était pas parce qu'elle n'avait pas cours le lendemain qu'elle devait absolument sortir ! ... Si en fait. Il fallait qu'elle se décide. L'université pour ses proches, ou l'armée pour son "rêve" ?! Le choix était dur mais elle devait tranché. Et tout de suite.
Enfin pas vraiment puisqu'un toussotement la fit sortir de ses pensées. Elle regarda en direction du bruit et remarqua une jeune homme, qui la regardait. Il voulait quoi ?! Manquerait plus que ce soit un fou furieux ! Le pauvre, il passerait un sale quart d'heure.

« Heu... Salut. »

Boh il a pas l'air si fou furieux en fait ... A part qu'il s'approche et qu'il devient dangereusement grand.

« Je ne te ferai pas de mal. »


Encore heureux ! Surtout que c'est plus lui qui risque quelque chose que l'inverse. Caly' le dévisage toujours, ne voulant pas passer pour une détraquée, parce que même si c'est un fou furieux, elle n'en reste pas moins agréable et sociable, même avec trop de verres dans le nez. Cependant, elle reste penaude encore quelques instants, n'arrivant pas à ouvrir la bouche ni même à faire la moindre expression avec son visage. Mais heureusement tout se déclencha lorsque le brun lui dit :

« J'imagine que tu veux rester seule... Même si tu sais bien qu'au fond, ce n'est pas très prudent ... On peut prendre ce risque à deux?
- Avec plaisir ! lui répondit-elle en réussissant à élargir ses lèvres pour laisser place à un sourire comme elle savait si bien les faire. J'aime pas la solitude ... C'est toi qui va finir par vouloir être seul, parce que je suis la pire pipelette de Miami, celle qui dit plus de conneries qui ne servent à rien en moins d'une minute. Je ne suis pas sûre d'être très intéressante, encore moins quand je pleure comme une idiote dans la rue assise par terre. »

Des larmes coulaient toujours sur ses joues, mais maintenant qu'elle avait de la compagnie, elle s'essuya assez violemment les quelques larmes toujours existantes pour laisser place à un sourire radieux, comme elle savait si bien les faire quand elle était mal au fond d'elle.
Elle tapota à côté d'elle pour l'inviter à s'asseoir et lui dit :

« Tu viens t'asseoir ?! Je m'appelle Caly' et toi ? »

Malgré son chagrin, elle restait toujours avenante, agréable et chaleureuse. Peut-être un peu trop bavarde, mais c'était ce qui faisait son charme. Ou pas. Mais elle avait toujours été comme ça, surtout depuis le jour où ses parents l'avaient abandonné pour un monde meilleur. Bien sûr qu'elle avait songé bien des fois à les rejoindre, mais elle avait toujours senti une partie d'eux au fond d'elle qui lui disait d'être forte, pour eux. Mais cela n'avait été possible qu'à une seule exception. Que son avenir soit sacrifié, tout comme son cœur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeLun 25 Juin - 18:36

Je regarde ma montre. Seulement 2 heures du matin. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire? Je suis dans la rue, seul, la nuit, trainant des pieds nonchalants à la recherche d'un bar ou d'une autre activité trépidante à faire. C'est d'ailleurs de là que je sors: un bar. Mais je voulais changer un peu d'endroit pour finir ma soirée ailleurs. Et puis, il y avait cet homme, qui me regardait de travers. Je ne voulais pas qu'il vienne me chercher des noises, sinon je savais très bien comment cela allait encore terminer. Dans la violence. Et je ne voulais plus être cet homme là, du moins, pas ce soir, et pas pour une cause stupide. J'avais déjà bien assez fait de conneries de ce genre durant ma vie, et j'étais bien décidé à me calmer, je n'étais plus un gosse. Depuis que j'étais venu à Miami, il y a maintenant 3 ans de cela, je m'étais quelque peu calmé sur ce plan là, et j'étais enfin parvenu à retrouver un train de vie plus « normal » dirons nous. Enfin, mon train de vie restait tout de même très particulier pour la plupart des gens, sinon, je ne me serais pas retrouvé à errer dans ces rues peu fréquentables à cette heure ci, en pleine semaine qui plus est, même si pour moi, 2 heures du matin, c'était franchement tôt. Enfin chacun avait sa vision sur la chose... Mais je suis comme ca, j'ai besoin de vivre ma vie à fond, je ne dors que très peu, et quit à choisir, je préfère que ce soit en cours plutôt que durant mon temps libre, pour ce qu'on y fait...

D'ailleurs, en parlant de cours, voilà que l'année touchait bientôt à sa fin, mais franchement, il y avait un bon moment que je ne foutais plus rien. Lorsque j'avais repris l'école à Wynwood, j'avais été motivé pour rattraper mon retard, je voulais faire quelque chose de ma vie, de pas rester dans la merde sans fond dans laquelle je m'étais enfoncé. Et lorsque ca avait été fait, je m'étais reposé sur mes acquis. Bref, je ne foutais plus rien quoi. Je n'y voyais plus vraiment d'enjeu. Et surtout, je ne savais pas ce que je ferais après, il faudrait que je pense à y réfléchir sérieusement un jour... Mais je préfère repousser encore et encore... Et puis, comme je redoublerai surement, ca me laissera du temps. Enfin on verra, rien n'est encore fait.

Ce soir, je suis perdu dans des pensées bien autres que celles-ci. Je n'ai jamais été un homme très sérieux, à me prendre la tête avec des sujets qui déplaisent. Je cherche un autre bar ou personne ne viendra m'emmerder, et c'est alors que mes yeux se pose sur... quoi? Une fille? On dirait bien, elle a les cheveux longs... tout blonds. Une blondinette quoi. Je m'apprête à continuer ma route, emporté par mon élan et mes désirs qui sont tout autres que de m'attarder sur quelqu'un, et surtout une fille. De nouveau, mes yeux sombres cherchent un bar, et j'ai alors un temps de réaction qui me fait réagir que cette fille assise, ou plutôt couchée là, ne va pas bien. En effet, mes yeux la retrouvent et mes pieds s'arrête brusquement dans leur lancée. Je fais halte. La blondinette ne m'a pas remarqué. Je sais être très discret, malgré ma taille imposante. Elle pleure. Une pinte de bierre est à ses pieds. Je connais bien cette attitude et cette peine, je l'ai croisé trop de fois pour ne pas comprendre. Elle a trop bu et se sent mal. Je ne peux pas rester comme ca sans rien faire. J'en ai peut-être pas l'air comme ca, mais il m'arrive d'aider les autres, si j'estime qu'ils en sont dignes où s'ils éveillent ma curiosité, comme c'est le cas de la demoiselle en détresse.

Je ne sais pas comment l'aborder. Je ne veux pas la déranger, j'ai moi même horreur de ca. Mais son cas m'inquiète. Je ne sais pas qui elle est, et encore moins de quoi elle est capable. Elle est seule, sans aucun amis, en insécurité totale, et je connais trop cette insécurité de la rue et surtout de la nuit pour la laisser comme ca, livrée à elle même, bourrée et vulnérable. Je suis assez timide, je ne vais pas facilement vers les autres, et encore moins vers les filles. Mais ce soir, la fille est ivre, alors ca change un peu la donne. Elle verra les choses à sa manière et ne se rappellera peut-être pas bien de tout. Et je suis moi-même loin d'être sobre, même si mon corps s'est habitué à l'alcool et ne me fait sentir aucun effet secondaire. Il faudrait que je boive encore beaucoup plus pour ca, et je ne tiens pas à me ruiner tous les soirs. De plus, l'alcool est devenu un ennemi durant une période sombre de ma vie, alors j'évite de le côtoyer de trop près. Qui s'y frotte, s'y pique. Comme moi d'ailleurs...

Bon, cessons de nous égarer. En parlant de côtoyer, venons-en aux faits. Ma rencontre avec la blondinette, acte I, scène 1. Avec cet insoutenable suspense: comment vais-je l'aborder et comment va t-elle m'envoyer bouler? Ou pas.
Je tousse légèrement. La blondinette pleure, elle ne m'a pas entendu. J'observe un instant sa tristesse. Je ne sais pas pourquoi. Je trouve ca beau. Pourtant, mon visage reste impassible. Je n'ai jamais su exprimer mes émotions, enfin, le peu d'émotions que je peu ressentir, et si tel avait été le cas, je crois que de toute façon, je ne les aurais volontairement pas montrées, ce qui au final n'aurait pas changer grand chose à mon visage impassible.
Je tousse une nouvelle fois, plus fort. La blondinette m'a entendu. Elle a levé son regard vers moi. Troublant, poignardant. Elle m'a tué. Vite, dis quelque chose.


« Heu... Salut. »

Nul. Extrêmement nul même. A croire que je n'ai pas été capable de trouver quelque chose de plus original. Bon, il est toujours temps de se rattraper. Je m'approche lentement, je sais que je suis impressionnant et je ne veux pas qu'elle ait peur. A trois pas, je m'arrête et rajoute:

« Je ne te ferai pas de mal. »

Je la dévisage un instant, pour voir sa réaction, puis continue:

« J'imagine que tu veux rester seule... Même si tu sais bien qu'au fond, ce n'est pas très prudent... »

Laissez-moi rire, voilà que je parlais de ce qui était prudent ou pas, moi qui avait toujours flirté avec le danger. A croire que lorsqu'il s'agissait de quelqu'un d'autre que moi, cela me dérangeait. Comme si moi seul pouvait tout tenter et y survivre. C'était stupide, je n'étais pas immortel, mais j'avais tendance à le croire parfois... J'avais fais tant de choses insensées et j'avais déjà pris tant de risques dans ma vie... Peut-être que la jeune fille sentirait que je parlais avec mon vécu? Je ne sais pas. Je ne suis pas dans la tête des autres, et encore moins dans celles des filles. Ha les filles. Je ne les ai jamais comprises... Elle sont tellement différentes. Et je les connais si peu...
Je n'ai pas envie de ramener la blondinette chez elle. Pas tout de suite du moins. J'ai une autre idée en tête. Je veux essayer de comprendre ce qui l'a mis dans cet état. Je suis plusieurs fois passé par ce même état, sauf que moi, j'étais seul. Je ne sais pas si j'aurais apprécié de la compagnie, surement que non, j'ai ma fierté... Mais en voyant cette fille, je ne voulais pas la laisser comme ca. Comme j'étais loin d'être un exemple, et encore moins un saint d'esprit aux paroles d'évangiles, ce qu'elle avait du comprendre rien que par mon physique et mon attitude, je voulu tout de même l'en informer en rajoutant:


« On peut prendre ce risque à deux? »

C'était ma façon de m'inviter à se joindre à elle. En même temps, si tel était le cas, il n'y avait plus vraiment de risque avec moi. De quoi voulais-je la protéger au juste? De sales types dans mon genre? Si elle refusait, je ne sais pas si j'allais insister. J'avais beau être têtu, je n'aimais pas déranger et me sentir de trop. La situation était déjà bien assez embarrassante comme ca... Et paradoxalement, si elle acceptait ma compagnie, je ne savais pas non plus ce que j'allais bien pouvoir lui raconter. Je n'étais pas du genre à consoler les autres, et encore moins les prendre dans mes bras etc. Ce n'était pas mon truc. Je n'avais jamais reçu d'affection dans ma vie, jamais. Je ne savais donc pas comment en donner.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitimeLun 25 Juin - 0:04

Et voilà l'année qui se termine. Plus qu'à obtenir son diplôme et à savoir ce que Calypso allait faire le reste de sa vie. A chaque fois qu'elle se mettait à réfléchir, elle n'avait plus la foi et se rabaissait à la fac, la chose qu'elle voulait éviter. Non pas que ce n'était pas dans ses moyens financièrement et intellectuellement non, elle avait les deux capacités, mais ce n'était pas son ambition. Elle voulait devenir ... rentrer dans l'armée. L'officiel, toujours s'en tenir à l'officiel. Au bout de cinq ans, voire moins, au lieu de devenir capitaine, elle pourrait devenir indépendante. Son rêve. Faire ce qu'elle voulait. Enfin pas exactement ça, mais c'était déjà ça.
Et dès qu'elle faisait une soirée et qu'elle buvait un peu trop, elle pétait la forme et pourrait partir pour l'armée dans les secondes suivantes. Il fallait qu'elle ait ce cran-là et qu'elle se bouge le fion. Même s'il y avait Alecto ... Si c'était lui l'amour de sa vie, alors il saurait l'attendre. Et Cedric dans tout ça ?! Elle savait que si elle partait, leur amour ne tiendrait pas. Pas comme avec le grec. Non. Ce n'était pas le même amour. Celui de Cedric était basé sur de la haine alors qu'avec le blond c'était basé sur plus que de l'amitié. Elle savait pertinemment quel amour était durable, même s'il n'était pas davantage consumé.

Donc, comme si cela ne suffisait pas, elle avait décidé de fêter la fin de l'année avant la remise des diplômes et le super bal de fin d'année. Ou elle allait très certainement chialer comme une madeleine. Abandonné tous ses amis poches ne serait pas une tâche très facile à exécuter. Mais il le fallait. Elle avait fait son choix. Même si elle était bourré, lorsqu'elle l'avait pris il y a à peine 10 minutes. Elle avait passé sa soirée dans un club où elle connaissait le patron. Elle pouvait boire à volonté, mais il fallait juste qu'elle évite de s'attirer des ennuis. Elle avait toujours su contrôler son sang froid, mais cette soirée-là, elle était énervée, plus que jamais. Sûrement mélangé à tout autres sentiments plus intenses les uns que les autres. Pour ses parents, elle le devait. Elle devait aller jusqu'au bout, même si elle doutait qu'ils soient ravis de sa décision. Elle s'en fichait. Elle n'avait plus grande raison de rester sur terre, alors autant offrir sa vie pour une "bonne" cause. Surtout quand elle avait trop bu, sa vie n'était vraiment rien à ses yeux. Seul Alecto avait réussi à lui prouver le contraire. Cedric ?! Non c'était un alcoolo et un drogué qui avait ses propres problèmes familiaux, et qui n'arrivait pas à les surmonter. Elle l'aime oui, mais elle n'en peux plus, elle est exténuée.

Alors qu'il était à peine 2:00 a.m. elle préfère rentrer se coucher. Elle sentait la fatigue, autant physique que psychologique montait violemment en elle, alors autant rentrer. Elle avait embarqué une pinte de bière pour le retour. Une jeune fille seule dans les rues noires de Miami ? Pas n'importe quelle fille. Ceinture noire de karaté et bientôt le 6ème dan. Un petit coup de musique, Busy Signal, pour la mettre dans l'ambiance et avancer vite et en dansant. Mais à la moitié du chemin, elle se tord le pied et tombe. Rien de grave mais elle n'a même pas la force de se relever. Et se met d'un coup à pleurer. D'abord doucement, mais l'intensité se fait grandissante et la sportive se noie dans ses larmes. N'arrivant même plus à boire sa pinte, elle la laisse tomber à terre, s'en foutant royalement, ne sentant que son coeur lui heurter la poitrine beaucoup trop fort.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



I lost myself || ft. Aiden Empty
MessageSujet: Re: I lost myself || ft. Aiden   I lost myself || ft. Aiden Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
I lost myself || ft. Aiden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aiden Hexter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wynwood University :: Our memories :: Our Memories :: Rps à archiver :: Rps terminés-
Sauter vers: